RMC Sport

OL-Nice: Lacazette, un bijou et un 100e but en Ligue 1 pour dire adieu à Lyon

Alexandre Lacazette

Alexandre Lacazette - AFP

Alexandre Lacazette a disputé son dernier match sous le maillot de l’Olympique lyonnais face à l’OGC Nice (3-3). Et l’attaquant, qui va quitter l’OL cet été, a soigné sa sortie en inscrivant ses 99e et 100e buts en Ligue 1, dont un sur un enchaînement splendide. C’est sous une ovation et avec un peu d'émotion que Lacazette a quitté le terrain.

Il ne pouvait pas partir sans un dernier coup d’éclat. Alexandre Lacazette ne s’est pas loupé, ce 20 mai, pour son ultime match avec l’Olympique lyonnais face à l’OGC Nice, affiche de la 38e journée de Ligue 1. L’attaquant a marqué de son empreinte cette dernière apparition dans le championnat de France avant son départ cet été.

Un but superbe, à la Bergkamp

Il y avait du monde dans les tribunes du Parc OL pour voir une dernière fois l’enfant du club, arrivé très jeune chez les Gones, en 2003. Le scénario en première période (1-1 à la pause) n’a pas rassuré les supporters, déjà échaudés par cette saison difficile. Mais en seconde période, Alexandre Lacazette a revêtu le costume de héros. Et le buteur a montré une ultime fois toute l’étendue de son talent.

L’instant de grâce s’est produit à la 48e: sur un centre de Jérémy Morel dans la surface, Alexandre Lacazette réalise un contrôle extraordinaire – que certains twittos comparent un peu à celui de Dennis Bergkamp avec Arsenal contre Newcastle en 2002 – et fusille Yoan Cardinale. Le Parc OL exulte... mais les Aiglons finissent par égaliser.

Un 100e but en Ligue 1 avant de tirer sa révérence

Côté lyonnais, on veut la victoire, mais on prie surtout pour une chose: un dernier but de Lacazette, alors bloqué à 99 réalisations. Et l’attaquant a encore répondu présent. Servi dans la surface par son ami Corentin Tolisso, le buteur dose une balle piquée parfaite et bat à nouveau Cardinale (78e). A nouveau, ses coéquipiers se jettent sur lui, euphoriques. Il y a alors de l’émotion dans les yeux du Français, le visage dans le maillot, conscient qu’il vit un match pas comme les autres.

Bruno Genesio offre à son joyau un dernier moment intense à la 86e: Alexandre Lacazette cède sa place à Jordan Ferri (et regarde donc du banc Nice égaliser à 3-3 la 90+3e). Le centenaire étreint son coach sous un océan d’applaudissements. Il paraît très loin, le temps où le public lyonnais maugréait contre son serial-buteur. L’histoire entre l’Olympique Lyonnais et Alexandre Lacazette s’achève, en tout cas pour quelques temps. Les deux se séparent avec émotion. Lacazette s’en va sur une ultime prestation XXL et avec le sentiment du devoir accompli.

A lire aussi >> OL-Nice: les fans lyonnais taclent leur club (et c'est plutôt drôle)

A lire aussi >> OL: après Lacazette, Genesio veut un joueur "avec de l’expérience"

Nicolas Bamba