RMC Sport

OM: Cette fois pour l'Europe, c'est presque fini

En s'inclinant à domicile contre Nantes ce dimanche (2-1), lors de la 34e journée de Ligue 1, l'OM a presque dit adieu à ses espoirs de Coupe d'Europe pour la saison prochaine. A moins d'un miracle, les Phocéens devront rebâtir un "Champions Project" de toutes pièces.

Sous les sifflets, après une fin de match dans un stade sans grande ambiance et devant une banderole réclamant la démission des dirigeants, l'OM a regagné le vestiaire la tête basse. "Il ne faut pas se voiler la face", a rapidement reconnu Morgan Sanson sur Canal+, après la défaite contre Nantes au Vélodrome ce dimanche (2-1), en clôture de la 34e journée. 

Avec ses deux victoires d'affilée contre Nîmes (2-1) puis à Guingamp (3-1) - résultats accompagnant une mauvaise série de l'OL - le club marseillais s'était remis à rêver de place en Ligue Europa... voire même en Ligue des champions, en se rapprochant du podium. Deux jours ont suffi pour deux douches froides. La première samedi, avec une victoire du Stade Rennais en Coupe de France qui rend la cinquième place de Ligue 1 non européenne. La seconde ce dimanche.

Une dynamique stéphanoise

La 12e défaite de la saison pour l'OM, qui a donc perdu plus d'un match sur trois, place les hommes de Rudi Garcia à cinq points de Saint-Etienne. Avec encore quatre matchs à disputer... dont l'Olympico contre l'OL, le 12 mai prochain. "C'est vraiment une très mauvaise opération mathématique, résume Rudi Garcia. Ceux qui étaient devant nous avaient gagné, et nous, on n'a pas été capables de gagner alors qu'on était à domicile. C'est de notre responsabilité."

Les Verts, invaincus depuis le 10 mars, ont un calendrier à leur portée (déplacements à Monaco et Angers, réceptions de Montpellier et Nice) mais pas forcément simple. Mais la dynamique est stéphanoise. Même si les Phocéen affronteront, en plus de Lyon, des équipes comme Strasbourg, Toulouse et Montpellier dont la fin de saison s'annonce sans grand enjeu. "Il faut y croire jusqu'au bout", assure Mario Balotelli en zone mixte. Avant un été qui pourrait s'annoncer bien agité.