RMC Sport

OM : chez les Dodgers, McCourt avait échoué

Frank McCourt

Frank McCourt - AFP

Le nouveau propriétaire annoncé de l'Olympique de Marseille, Frank McCourt, a passé près de huit ans à la tête de la franchise des Los Angeles Dodgers en baseball. Entre dépenses personnelles et communication hasardeuse, le businessman américain a laissé un mauvais souvenir en MLB.

La soirée se profile à Los Angeles en ce mercredi 2 novembre 2011. Devant les portes d’entrée du stade des Dodgers, l’une des deux équipes de baseball emblématiques de la cité californienne, une cinquantaine de fans est réunie. « Les Dodgers ont gagné, affichent les écriteaux brandis par les supporters. Game Over McCourt. »

Les fans boycottent le stade

« McCourt », comme le nom du nouveau propriétaire de l’OM, alors à la tête de la franchise de MLB. La veille, le businessman a accepté de vendre son club. Un soulagement pour tous ces supporters réunis devant le stade. Symbole exceptionnel pour des fans qui ont décidé de boycotter l’enceinte depuis plusieurs mois.

>> A lire aussi : OM - Foucault : "MLD a vendu le club à quelqu'un qui a les moyens de faire en sorte que l'OM redevienne l'OM"

« Il y a tellement de matches auxquels je voulais assister, assure alors à ESPN Kristie Wold, abonnée pendant vingt ans avant cette saison 2011. Mais c’était plus important de boycotter et de ne plus lui (McCourt) donner de mon argent. » Wold n’est pas seule dans le mouvement... En 2011, l’affluence baisse de 17% au Dodger Stadium, en-dessous des 3 millions. Une première depuis 2000.

Un coiffeur disponible 24 heures sur 24, un jet privé... une communication discutée

La conséquence directe de la gestion du propriétaire Frank McCourt. « D’abord, le prix des tickets a augmenté, précise Kristie Wold à ESPN. La bière coûtait 10 dollars, ensuite le prix du parking est monté jusqu’à 15 dollars […]. Mais ce qui m’a mise hors de moi, c’est quand j’ai appris que McCourt avait un coiffeur disponible 24 heures sur 24. »

>> A lire aussi : OM : McCourt veut être champion chaque saison

Même avant le départ de Frank McCourt des commandes des Dodgers, le Bleacher Report avait pointé du doigt son management. Parmi ses faits d’armes notables, l’emprunt d’une centaine de millions de dollars à des business liés aux Dodgers pour financer, entre autres, « le prêt de maisons à Malibu et à Hollywood ou l’utilisation d’un jet privé » avec sa femme, Jamie.

>> A lire aussi : Rachat de l'OM : Supporters de l'OM et du PSG se lâchent sur la page Wikipedia de Frank McCourt

Entre 2003 et 2009, les salaires doublent (sans véritable résultat)

En 2009, le couple prendra encore un peu plus de distance avec son public. A l’aube de la deuxième finale de la conférence nationale consécutive (à une étape de la finale de MLB) – une première depuis 31 ans –, Frank et Jamie McCourt annoncent leur séparation. Cinq matches plus tard, les Dodgers sont éliminés.

Et, lors de la procédure, l’un des avocats affirme que Frank McCourt a acquis les Dodgers sans débourser un centime de sa poche, selon le Los Angeles Times. Le quotidien révèle par ailleurs que les salaires ont quasiment doublé depuis l’arrivée de Frank McCourt à la tête de la franchise californienne, de 156 millions de dollars en 2003 à 286 millions en 2009. Les Dodgers se qualifiant quatre fois sur six en play-offs, sans jamais atteindre la finale de la Ligue.

>> A lire aussi : Qui est Frank McCourt le nouveau propriétaire américain de l'OM ? 

La MLB reprend les affaires

Avant même son retrait officiel des affaires, Frank McCourt doit céder du terrain. Dès le mois d’avril 2011, la Ligue Majeure de Baseball prend le contrôle opérationnel des Dodgers « dans l’intérêt du baseball » selon le New York Times.

A ce moment-là, McCourt vient de contracter un prêt de 30 millions de dollars pour payer ses salariés et est accusé d'enrichissement personnel par la MLB à hauteur de 189 millions de dollars. Et, en plus de cela, le propriétaire doit gérer le cas d'un supporter de San Francisco passé à tabac par des fans des Dodgers lors du premier match à domicile de la saison.

>> A lire aussi : OM : MLD vend le club à l'Américain Frank McCourt

Une revente record à 2 milliards

Le mardi 1er novembre, Frank McCourt décide de lâcher l'affaire. Après avoir acté quelques semaines plus tôt la faillite de sa franchise, il accepte de vendre les Dodgers. Le processus sera supervisé par un juge fédéral et, en mai 2012, la franchise sera rachetée contre un montant record de 2 milliards de dollars par le groupe Guggenheim.

>> A lire aussi : OM - Bouchet : "Si cet investisseur américain veut juste faire de l'argent, ça ne marchera pas"

Entre 2004 et 2011, « il n’y a pas un seul propriétaire sur qui [la MLB] a passé plus de temps à propos de problèmes de business [...] que Frank McCourt », conclut Rob Manfred, actuel commissaire de la Ligue majeure de baseball cité par le New York Times. Didier Quillot, le directeur général de la LFP, est prévenu.

>> A lire aussi : Rachat de l'OM : "Pas d'aigreur, juste de la tristesse", réagit Gérard Lopez pour RMC Sport

Fl.P.