RMC Sport

Rachat de l'OM: "Pas d'aigreur, juste de la tristesse", réagit Gerard Lopez pour RMC Sport

Gerard Lopez

Gerard Lopez - AFP

Finalement battu par Frank McCourt dans le dossier du rachat de l'OM à Margarita Louis-Dreyfus, Gerard Lopez a réagi pour RMC Sport.

On s'attendait à vous voir arriver à l'OM, c'est finalement M. McCourt qui a été choisi... 

On a beaucoup entendu parler de moi alors que je ne me suis jamais exprimé sur le dossier. Pendant plusieurs semaines je me suis réveillé le matin en lisant des choses sur moi. En réalité c'est la première fois que je m'exprime aujourd'hui. La seule vérité dans ce que j'ai pu lire est que j'ai beaucoup parlé avec Marcelo Bielsa pour le faire revenir. J'ai parlé toutes les semaines avec lui depuis le début du projet. J'avais aussi commencé à parler avec un directeur sportif de renom et des joueurs. Ça a fuité dans la presse mais ça ne venait certainement pas de moi. Il aurait détesté.

Selon-vous pourquoi votre offre n'a-t-elle pas été retenu ?

On a fait une offre qui tenait la route. Je ne pense pas qu'il y ai un problème avec mon offre. Le prix était arrêté depuis longtemps. Nous échangions encore des documents jusqu'à hier et avant-hier. J'acceptais de payer en une seule fois, pas en 10 fois comme j'ai pu le lire. En revanche, peut-être qu'en terme de gestion intérimaire sur les prochaines semaines nous avions une approche différente.

En voulez-vous aux dirigeants de l'OM ?

Je n'ai pas d'aigreur, juste de la tristesse. On était 22 personnes à travailler sur ce dossier. C'est le football, c'est l'OM, un club que j'aime beaucoup. J'espère vraiment que ça va marcher. Je redeviens un fan de l'OM.

Aviez-vous déjà rencontré le maire de Marseille ?

Je n'ai jamais rencontré le maire de Marseille. Je l'aurais bien sûr fait le jour où j'aurais eu quelque chose à lui dire. Nous n'avons jamais parlé du loyer du stade Vélodrome. Si j'étais allé à Marseille pour rencontrer M. Gaudin, ce serait parti dans tous les sens.

Propos recueillis par Antoine Arlot