RMC Sport

OM: comment le vestiaire a accueilli les déclarations de Villas-Boas

Si André Villas-Boas a lâché une petite bombe mercredi en laissant entendre qu'il pourrait vite quitter l'OM, le vestiaire marseillais n'a pas pour autant été troublé. Au sein du club, joueurs et employés reconnaissent cependant que l'entraîneur portugais a soulevé des questions essentielles.

Dans une saison qui était peut-être jusqu’à présent trop calme, les supporters marseillais ont eu droit à un rebondissement inattendu mercredi. Comme leur club sait si bien leur en proposer. Présent en conférence de presse, André Villas-Boas a jeté un froid en laissant entendre qu’il pourrait vite faire ses valises. Lassé par les contraintes économiques du club phocéen et pas franchement ravi de l’arrivée dans l’organigramme de Paul Aldridge, dont la mission sera de trouver des portes de sortie à certains joueurs, le technicien portugais a laissé planer la possibilité d’un départ l’été prochain. Une sortie qui a été vécue avec beaucoup de détachement par les joueurs.

Ce coup de gueule a tout de même un peu surpris, surtout par son timing, puisque personne ou presque ne connaît vraiment Paul Aldridge, ce conseiller de Jacques-Henri Eyraud qui passera plus de temps en Angleterre qu’à Marseille. Le vestiaire n’a pas pour autant été véritablement troublé. "On est dans notre saison, on veut cette qualification en Ligue des champions et on n’a vu aucun changement d’attitude chez le coach et c’est ça l’essentiel. Le reste, on verra cet été", nous confie un joueur en substance. Au sein du club, du côté des joueurs et des employés, beaucoup reconnaissent cependant qu'André Villas-Boas a soulevé quelques questions essentielles.

Une rencontre entre Eyraud et Villas-Boas

Quel est le projet de l’OM? Pourquoi aucune rénovation de contrat n’est entamée? N’est-ce pas préférable de vendre plus tard si l’OM accroche la Ligue des champions? Ce sont des questions et des inquiétudes qui reviennent beaucoup en interne à Marseille. Jacques-Henri Eyraud s’était d'ailleurs exprimé en ce sens lors des vœux aux salariés. "Je serais ravi qu’on aille en Ligue des champions, nous avons un coach de grande qualité, le travail porte ses fruits, mais la priorité c’est la pérennité du club", avait-il assuré. Des joueurs aux salariés en passant par André Villas-Boas, tout le monde a bien compris le message: régler d’abord les soucis financiers.

Un sujet qui devrait être au cœur des discussions entre Jacques-Henri Eyraud et André Villas-Boas, les deux hommes devaient en effet se rencontrer avant le départ des joueurs pour Caen, où l’OM affrontera Granville en seizièmes de finale de la Coupe de France (21h05). A suivre.

RR avec Florent Germain