RMC Sport

OM: les joueurs essayaient de cacher la glacière de Bielsa

Rod Fanni s’est souvenu avec un grand sourire de sa collaboration à l’OM avec Marcelo Bielsa en 2014-2015. L’ancien défenseur a confié ce jeudi pour beIN Sports que les joueurs phocéens s’amusaient de la glacière de l’entraîneur argentin, au point d’essayer de la cacher.

A l’heure où les supporters marseillais découvrent Jorge Sampaoli, le style du technicien argentin rappelle celui de l’un de ses illustres compatriotes: Marcelo Bielsa. Outre le football offensif prôné par l’ancien sélectionneur de l’Albicleste, son caractère bouillant et ses prises de paroles font écho à celles du "Loco" lors de son passage sur la Cannebière lors de la saison 2014-2015. De quoi donner lieu à de beaux souvenirs chez Rod Fanni.

"Ils nous a souvent donné des… Il nous a galvanisé et nous a donné sa force mentale, sa hargne et son envie, a expliqué l’ancien défenseur marseillais lors de son passage sur beIN Sports ce jeudi. Quand on était au plus mal, il avait aussi des mots pour nous remonter lorsque l’on avait tout donné pour le maillot."

Les joueurs "vannaient" Bielsa pour sa glacière

Interrogé sur la relation si particulière de l'actuel entraîneur de Leeds avec sa glacière - sur laquelle il s’asseyait lors des matchs - Rod Fanni a reconnu que cela faisait bien rire le groupe. Au point de tenter de faire une blague à l’entraîneur argentin.

"[Cela vannait le coach pour sa glacière?] Entre nous, s’est interrogé l’ancien défenseur de l’OM et des Bleus dans un grand éclat de rire. Oui, on n’est pas hypocrite [rires]. Il n’y avait pas grand-chose dans la glacière mais il aimait beaucoup cette glacière. D’ailleurs, on a essayé de la cacher."

Fanni: "J’assume et pour moi il est fou"

Champion d’automne puis quatrième à l’issue d’une saison palpitante en Ligue 1, l’OM de Bielsa ratera la Ligue des champions pour deux points. Mais qu’importe, Rod Fanni aura gardé un très bon souvenir d’un coach si particulier.

"J’assume et pour moi il est fou, a encore lancé l’international tricolore aux cinq sélections. On le voyait dans la colline (au centre d’entraînement de l’OM, ndlr) et il comptait vraiment les mètres entre un arbre et un autre, entre un poteau et un autre ou d’une ligne à l’autre. J’exagère mais s’il manquait dix ou quinze centimètres d’un côté, ils en prenaient plein la gueule. C’était son côté un peu maniaque. C’est aussi ce qui fait ce qu’il est et les résultats qu’il avait."

>> Le parcours de Bielsa avec Leeds en Premier League, c'est sur RMC Sport

JGL