RMC Sport

OM: Cuisance assure que les joueurs "ne lâcheront jamais Villas-Boas"

Présent en conférence de presse ce jeudi, à la veille du déplacement à Strasbourg en Ligue 1, Michaël Cuisance est revenu sur les déboires de l’OM en Ligue des champions. Avec des mots forts. Le milieu de terrain de 21 ans affirme que les joueurs sont soudés derrière leur entraîneur André Villas-Boas.

Il a semblé un peu tendu en arrivant en salle de presse. Légèrement sur la défensive. Il faut dire que Michaël Cuisance s’attendait sans doute à des questions peu agréables, deux jours après la déroute de l’OM à Porto en Ligue des champions (3-0). Une défaite qui a conclu un début de campagne européen cauchemardesque. "Comme l’ont dit le coach Villas-Boas et Steve Mandanda, on fait de la merde, a réagi le milieu de terrain de 21 ans, à la veille du déplacement à Strasbourg en Ligue 1. On doit vite se remettre au boulot (…) Toute les équipes ont des moments difficiles. Ça arrive à tout le monde. On va sortir de là, j’en suis sûr. On est l’OM!"

"On est dans un moment de moins bien, il faut se poser les bonnes questions, a poursuivi Cuisance. On doit montrer une autre image. Ce n’est pas notre football le problème. C’est un problème de mentalité et de rage de vaincre, il nous manque un peu ça. Il faut se remobiliser et montrer ce visage-là aux supporters".

"Les joueurs sont à fond derrière le coach"

Interrogé sur la possibilité que la C1 soit "trop grande" pour ce groupe olympien, l’ancien du Bayern Munich a répondu sèchement: "Trop grande pour quoi? On a une étoile sur le maillot. L’OM est un grand club. Ça fait sept ans que le club n’était pas en Ligue des champions. On est avec beaucoup de jeunes, l’équipe est en reconstruction, même si ce n’est pas une excuse. Ça va prendre du temps, mais ça va revenir."

Et pour retrouver le sourire, Cuisance fait pleinement confiance à André-Villas-Boas. En assurant que tous ses partenaires sont dans le même état d’esprit: "Le coach n'était pas content à la mi-temps à Porto, il l'a fait sentir à tout le monde. Les joueurs sont à fond derrière le coach, moi le premier. Il ne va pas nous lâcher et on ne va jamais le lâcher. On est à 100% derrière le coach".

Alexandre Jaquin avec Florent Germain