RMC Sport

OM: faut-il renommer le stade Vélodrome en hommage à Bernard Tapie? Une opération coûteuse et difficile à réaliser

Au lendemain de la mort de l’ancien président de l’Olympique de Marseille Bernard Tapie, plusieurs voix s’élèvent pour que l’Orange Vélodrome soit rebaptisé stade Bernard Tapie. Mais si l’idée séduit certains, sa concrétisation s’avère coûteuse et compliquée.

Après l’émotion, quel héritage pour l’OM après la mort de Bernard Tapie ? A Marseille, l’ancien président laissera une trace indélébile. Celle d’un patron hors norme qui a guidé le club vers les sommets du foot français et européen au début des années 90. Depuis dimanche, et alors que les hommages se multiplient à l’Orange Vélodrome, une idée revient en boucle. Et si le stade des joueurs de l’OM était renommé stade Bernard Tapie ? "Il le mérite" estiment certains supporters tandis que d’autres penchent plus pour "une tribune" au nom de l’ancien président. Coach Courbis n'est pas franchement emballé. Dans l'émission "Estelle Midi", l'ancien défenseur a rappelé qu'avant Tapie, l'un de ses prédécesseurs Marcel Leclerc (1965-1972) avait lui aussi beaucoup oeuvré pour le club marseillais.

>> Mort de Bernard Tapie, toutes les infos et les réactions

Cardoze : "Il y a un contrat qui nous lie avec l’opérateur, ça c’est une réalité"

Du côté de la Mairie de Marseille, on n’exclut pas de rebaptiser un lieu au nom du boss mais pas forcément le stade. "On verra… Encore une fois, je ne sais pas ce qu’il va se passer dans les mois à venir", a répondu Benoît Payan, interrogé sur le sujet dimanche sur BFMTV. Au club, on ne botte pas en touche mais on admet qu’un changement de nom est très compliqué à mettre en place notamment en raison du naming.

"L’Orange Vélodrome s’appelle l’Orange Vélodrome, a rappelé Jacques Cardoze, directeur de la communication de l’OM, dimanche sur RMC. Il y a un contrat qui nous lie avec l’opérateur, ça c’est une réalité. Ensuite je pense que c’est une question qui appartient à tous les Marseillais, à tous les élus, et qui appartient aussi au club et évidement aux responsables de groupes de supporters. C’est une discussion que doivent avoir tous ces acteurs. Cela ne peut pas être quelqu’un qui décide de quelque chose dans un coin. Effectivement, j’ai aussi pu lire ici ou là que certains voulaient également rendre des hommages à Michel Hidalgo de la même façon ou bien encore à Pape Diouf. Je pense que c’est à la mairie et aux élus de la région d’en discuter. Pour ce qui est de l’Orange Vélodrome, il s’appelle Orange Vélodrome. Et vous imaginez que cela peut-être un peu compliqué." Voire difficilement réalisable.

Une opération très coûteuse

Il s’agit d’abord d’une décision que doivent prendre conjointement l’OM, en tant que gestionnaire du stade, et surtout la Ville de Marseille, qui loue le Vélodrome. Mais changer le nom du stade apparaît être une opération beaucoup plus complexe que cela en a l’air. En 2016, un accord de naming a été signé entre la société Arema (alors gestionnaire du Vélodrome, gestion qui appartient depuis 2018 à l’OM via la société OM Opérations) et Orange, pour une durée de dix ans. L’opérateur télécom verse donc chaque année 2,45 millions d’euros bruts à l’OM, pour cette appellation "Orange Vélodrome."

La Ville de Marseille aurait dans l’absolu la possibilité de demander à changer le nom du stade. Mais pour le débaptiser, il faudrait d’abord indemniser Orange pour les 5 années restantes de ce contrat de naming, qui court donc jusqu’en 2026. Et ensuite compenser les recettes perdues pour l’OM et la société AREMA (le contrat de la ville est toujours avec AREMA, qui sous-traite l’exploitation à l’OM, ndlr). Dans le cadre d’un PPP (Partenariat public privé) en vigueur jusqu’en 2045, AREMA a en effet garanti à la ville 12 millions d’euros de recettes par an, dont celles liées au naming. Un changement de nom du stade obligerait donc la Ville à renoncer à une partie des recettes que lui verse AREMA grâce au naming d’Orange et aux autres naming possible sur le reste du PPP... soit encore 24 ans!

Une tribune ou une rue Bernard Tapie plutôt que le stade Vélodrome

L’heure étant à l’émotion, personne n’a encore osé prendre sa calculatrice pour chiffrer le coût de cette opération. Mais elle s’élèverait forcément à plusieurs dizaines de millions d’euros. Difficilement imaginable, surtout pour un stade que Benoît Payan, le Maire de Marseille, se dit prêt à vendre car il coûte trop cher aux Marseillais... Dans les discussions qui pourraient se tenir prochainement, les détracteurs du projet ne manqueront pas de rappeler également que l'ancien président a écopé d'une peine de prison pour tentative de corruption dans l'affaire VA-OM.

L’idée de voir l’enceinte marseillaise s’appeler "stade Bernard Tapie Vélodrome" semble donc être difficilement réalisable. Les élus de la Ville de Marseille ou les sources olympiennes contactées par RMC Sport le reconnaissent. La société Orange n’a pas été sollicitée pour le moment et dit vouloir avant tout respecter le temps du deuil et des hommages. A ce jour, et sans que rien ne soit décidé, il apparaît d’ailleurs plus probable qu’une tribune soit éventuellement rebaptisée au nom de l’ancien président de l’OM. Une rue de Marseille ou un lieu emblématique pourrait porter son nom également. Tout cela se fera en concertation avec les élus, l’OM, les supporters marseillais et la famille de Bernard Tapie.

ABr avec FG à Marseille