RMC Sport

OM: Garcia évoque le petit coup de pression d’Eyraud

Quatrième à six points de l’OL et de la Ligue des champions, l’OM n’a plus le droit à l’erreur en Ligue 1. Faux pas interdit ce week-end (samedi à 17h) contre Angers pour les hommes de Rudi Garcia, qui n'a pas ressenti comme un coup de pression les récents propos de son président Jacques-Henri Eyraud.

Rudi Garcia est en mode commando. A deux jours d’un match contre Angers (samedi à 17h) qui pourrait dessiner les ambitions de l’OM en cette fin de saison, l’entraîneur veut finir cet exercice en trombe. Garcia a lu les propos de son président, Jacques-Henri Eyraud, en début de semaine, et interprété l’interview donnée au Dauphiné Libéré comme un avertissement: interdiction formelle de relâcher la pression. Et comme un coup de pression? "Non, pas du tout", a-t-il tempéré.

Garcia donne raison à son président

"Jacques-Henri a raison, a expliqué Rudi Garcia jeudi, en conférence de presse. Je vous l'ai dit moi-même après les 16 points sur 18. Tout le monde commençait à être trop positif certainement, là où ç'a été trop négatif à certains autres moments aussi. Nous ne sommes pas là où nous voulions être, donc nous n’avons pas de raisons de nous enflammer. Il faut gagner le prochain match et tout faire pour se rapprocher de la place de devant."

Eyraud: "Tant que la saison n'est pas terminée, je suis avec lui"

"C’est un coach français ayant réussi à l’étranger et ayant l’un des plus beaux palmarès des dix dernières années, défendait Jacques-Henri Eyraud cette semaine. Maintenant, c’est un coach qui a des objectifs. Il le sait. Il y a beaucoup de pression à l’Olympique de Marseille, ça a toujours été le cas. Mais moi, tant que la saison n’est pas terminée, je suis avec lui pour trouver des solutions et permettre au groupe de performer le mieux possible."

QM avec F. Ge