RMC Sport

OM: "J'ai envie de continuer ici", répète Lirola

Invité de Top of the Foot ce jeudi soir sur RMC, le latéral espagnol de l'OM Pol Lirola s'est exprimé sur son futur. Prêté par la Fiorentina jusqu'à la fin de la saison avec option d'achat, il souhaite poursuivre son aventure à Marseille. Mais tout ne dépend pas de lui.

Il n'est à l'OM que depuis trois mois et demi, mais il s'y sent bien. Très bien, même. Prêté mi-janvier par la Fiorentina jusqu'à la fin de la saison, avec une option d'achat, le latéral espagnol Pol Lirola (23 ans) s'est parfaitement fondu dans l'effectif marseillais.

"Ça fait quelques mois que je suis ici, je me sens complètement intégré au groupe, a-t-il confié ce jeudi soir dans Top of the Foot, sur RMC. Sur le terrain mes partenaires savent comment jouer avec moi désormais, ils savent quand me donner le ballon." Et ça paye, puisque l'Espagnol a signé deux buts et une passe décisive lors des deux derniers matchs.

>>> Les podcasts de Top of the Foot

"Ça ne dépend pas de moi, ce qui dépend de moi c’est de donner mon meilleur sur le terrain"

Reste maintenant à savoir de quoi l'avenir sera fait, et si l'OM lèvera l'option d'achat d'environ 11,5 millions d'euros cet été. "La communication avec les agents des joueurs est stable, a indiqué mercredi le président Pablo Longoria. Les discussions sont ouvertes avec les agents de Pol et Leo (Balerdi). Nous parlons presque tous les jours. Il faut trouver un équilibre entre les clubs. Mais nous sommes très contents avec Pol et Leo."

L'intéressé, lui, ne cache pas son souhait: "Je leur ai dit (aux dirigeants) ce que j’avais à leur dire, à savoir que j’ai envie de continuer ici, répète Lirola. Mais comme je l’ai déjà dit ça ne dépend pas de moi, ce qui dépend de moi c’est de donner mon meilleur sur le terrain. On verra pour le futur."

Un futur également flou pour son coéquipier polonais Arek Milik, dont il est proche. "En dehors du terrain on partage beaucoup de moments, on est souvent ensemble avec lui et Leo (Balerdi), glisse le défenseur. Avec Leo on partage la langue mais avec Milik je peux parler italien. On a un peu la même culture, la même façon de voir les choses. J’adorerais que tout cela continue la saison prochaine."

Top of the Foot