RMC Sport

OM : l’entourage du groupe Louis-Dreyfus dit non à un Nord-Américain

-

- - AFP

Thierry Granturco, un avocat mandaté par un investisseur nord-américain, est entré en contact l’entourage du groupe Louis-Dreyfus en vue d’un éventuel rachat. Mais on lui a fait savoir que le club n’était pas à vendre, a-t-il confié à La Provence.

L’OM changera-t-il bientôt de main ? C’est l’une des interrogations de la saison marseillaise, décevante sur le plan sportif (10e de Ligue 1). Mandaté par un investisseur nord-américain, l’avocat Thierry Granturco a cherché à prendre contact avec l’actionnaire majoritaire, Margarita Louis-Dreyfus. Après plusieurs appels sans réponse, il a publié un message sur les réseaux sociaux afin de rendre sa démarche publique. De quoi attirer l’attention de "l’entourage du groupe Louis-Dreyfus", qui l’a poliment éconduit.

« L'objectif était de prendre le contrôle du club »

« L'entourage du groupe Louis-Dreyfus nous a répété que le club n'était pas à vendre, a expliqué Me Granturco à La Provence. Le bruit ambiant autour de la cession ne semble pas avoir lieu d'être. On nous a dit, en revanche, que le capital pouvait être ouvert et que de tels dossiers pouvaient être étudiés. Mais cela ne correspond pas au souhait de notre investisseur dont l'objectif était de prendre le contrôle du club. Notre client a bien compris cette position. Les choses ont été clarifiées de manière très élégante et très claire. À la Louis-Dreyfus ».