RMC Sport

OM: la Ligue 1 à 20 clubs "n'est plus viable", estime Eyraud

Alors que l'OM doit affronter Nice ce soir en match en retard en Ligue 1 (21h), le président du club olympien, Jacques-Henri Eyraud, a participé ce mercredi à un colloque organisé par le Financial Times sur le business du football. Et selon le président marseillais, la Ligue 1 ne doit plus se jouer à 20 clubs.

Alors que l'Olympique de Marseille perd inexorablement des milliers d'abonnés sur ses réseaux sociaux après l'annonce de la mise en demeure de plusieurs groupes de supporters et la création de l'initiative Agora OM, Jacques-Henri Eyraud débat business et football.

Invité à participer à un colloque en ligne organisé par le Financial Times, qui se déroule sur deux jours mercredi et jeudi, Eyraud a pris la parole ce matin. Alors que divers sujets comme le Brexit et son impact sur le football, la Superligue européenne ou encore les performances d'Erling Haaland ont été évoqués, le président de l'OM s'est exprimé sur la possibilité d'une réduction du nombre de clubs dans le championnat de France.

Vincent Labrune y pense également

Selon Jacques-Henri Eyraud, qui a par ailleurs réaffirmé que "personne" n'avait vu venir la faillite de Mediapro, la Ligue 1 à 20 clubs "n'est plus viable". "C'est préjudiciable pour les joueurs, ce n'est pas bon pour le championnat et pour les supporters non plus. C'est un sujet sur lequel nous devrons réfléchir très sérieusement car un championnat à vingt équipes, ce n'est plus soutenable", a expliqué le président de l'OM.

Alors que l'appel d'offres pour les droits TV du championnat de France a entraîné une perte de 40% (de 1,3 milliard d'euros à 700 millions d'euros) des revenus qui en proviennent, plusieurs dirigeants de clubs français envisagent un passage de 20 à 18 clubs en Ligue 1.

Une réduction qui permettrait une répartition des droits TV plus intéressante pour les pensionnaires de première division, et des dates supplémentaires pour une éventuelle Ligue des champions avec plus de matchs. Vincent Labrune, nouveau président de la Ligue de football professionnel (LFP) depuis septembre, étudierait de près cette option. À ce jour, seule la Bundesliga évolue à 18 clubs parmi les grands championnats européens.

Une plus grande compétitivité?

En réponse à cette prise de position d'Eyraud, Paul Barber, vice-président du club de Brighton, a jugé de son côté qu'il serait difficile d'imposer une baisse du nombre d'équipes en Premier League. En plus d'une meilleure répartition des droits TV, la réduction du nombre de clubs en Ligue 1 permettrait une meilleure compétitivité du championnat selon les dirigeants qui se déclarent en faveur de cette mesure.

"Il y a un sentiment grandissant, peut-être pas en Angleterre, mais en France, et sûrement dans d'autres pays européens, qu'avoir des championnats à vingt équipes, c'est trop. Depuis quatre mois, nous les Marseillais jouons tous les trois jours, et c'est encore le cas en février et mars", a indiqué le président de l'OM. Si la réforme de la C1 venait à être adoptée, le passage à 18 clubs permettraient aux clubs de disputer moins de rencontre de championnat et de se concentrer davantage sur les Coupes d'Europe.

Diffuseur de l'intégralité de la Ligue 1 depuis début février, Canal+ serait également en faveur d'un passage à 18 ou 16 clubs dans le championnat de France. Cette possibilité semble donc définitivement sur la table alors que la Ligue 1 et les clubs doivent absolument se réinventer s'ils veulent assurer leur survie lors du prochain appel d'offres des droits TV, qui décidera des prochains diffuseurs du championnat pour la période 2021-2024.

DM