RMC Sport

OM: McCourt révèle les raisons du départ d'Eyraud

En visite à Marseille depuis lundi, Frank McCourt, propriétaire de l'OM, a expliqué les raisons du départ de Jacque-Henri Eyraud de la présidence, dans une interview à La Provence. Il promet que son rôle au sein du conseil de surveillance sera bien limité.

Avant que la maison ne brûle trop, Frank McCourt a finalement décidé de rejoindre Marseille pour faire un état des lieux de son club en crise depuis un mois et demi. Le propriétaire du club est en visite sur la Canebière depuis lundi et son programme est chargé avec des rencontres avec des élus et tous les groupes de supporters du club. Il a aussi expliqué les raisons du départ de Jacques-Henri Eyraud de la présidence en le remplaçant par Pablo Longoria, directeur sportif.

"Il était temps de changer"

"Il était temps de changer, confie-t-il dans La Provence. Nous pensons au football en premier et nous sommes heureux d'annoncer que Pablo est président aujourd'hui. Il a prouvé qu'il avait la capacité d'être un leader. Je suis très enthousiaste de lui confier ces responsabilités. (...) Je voulais repositionner l'OM sur le football. Pablo a montré qu'il était un vrai leader. Le mettre en responsabilité nous recentre sur le foot."

L'homme d'affaires américain assure également qu'Eyraud n'a pas injecté d'argent dans le club, contrairement à ce qu'il sous-entendait. Il promet que sa nomination au conseil de surveillance ne lui permettra pas de tirer les ficelles dans l'ombre. Pour McCourt, le rôle de "JHE" restera très limité.

Il l'assure, Eyraud n'a plus aucune responsabilité dans le management

"Jacques-Henri sera comme n'importe quel autre membre du conseil de surveillance. Je ne pense pas que vous ayez beaucoup de entendu parler du conseil de surveillance depuis que je suis arrivé, en octobre 2016. Ils ont certaines responsabilités mais aucune dans le management opérationnel du club. Le conseil de surveillance n'a aucun pouvoir légal sur le management du club. Le directoire, présidé maintenant par Pablo, est l'organe qui dirige le club. Pablo est le président de l'OM."

Relancé sur l'exemple de Vincent Labrune qui avait "manoeuvré contre Pape Diouf, puis Jean-Claude Dassier", lorsqu'il était au conseil de surveillance, McCourt s'est de nouveau montré très ferme: "Ce n'est pas un écran de fumée, c'est très clair", a-t-il réaffirmé sur le nouveau rôle d'Eyraud, désormais dans l'ombre.

Nicolas Couet Journaliste RMC Sport