RMC Sport

OM: supporters, Eyraud... ce que McCourt a dit aux Marseillais pour les rassurer

Après avoir remplacé Jacques-Henri Eyraud par Pablo Longoria à la présidence du club, et nommé l'entraîneur Jorge Sampaoli sur le banc, le propriétaire de l'OM Frank McCourt est arrivé ce lundi à Marseille pour échanger avec élus, salariés du club et supporters. Et surtout, pour faire passer un message.

Le patron est en ville. Frank McCourt est arrivé sur Marseille ce lundi matin via un vol privé qui a atterri à 10h à l’aéroport de Marignane. Au programme de l’actionnaire majoritaire de l’OM: une visite de deux jours dans la cité phocéenne, de nombreux rendez-vous avec des élus de la région (Benoit Payan, Martine Vassal, Renaud Muselier), quelques chefs d’entreprise ainsi que des leaders de groupes de supporters. Un point avec les employés du club, mais aussi avec le staff et les joueurs, doit également se tenir lors d’une visite à la Commanderie. Pour le reste, la majorité de ces entrevues auront lieu au stade Vélodrome.

En cette période de crise sanitaire, McCourt et ses équipes ont pu compter sur l’aide du gouvernement pour préparer ce séjour sur Marseille. Le fait qu’il ait voyagé dans un vol privé, et que son déplacement se soit fait en étroite relation avec les autorités, lui a permis de ne pas être contraint à une période d’isolement. Mais Frank McCourt, qui sera installé à l’hôtel Intercontinental, un établissement de luxe du Vieux-Port, évitera cependant de faire trop de déplacements pendant ces 48h sur Marseille.

L’actionnaire promet de "vouloir réussir" à l’OM… et renouer le dialogue avec Marseille

Plusieurs axes forts sont à noter dans le message du propriétaire de l’OM. Pablo Longoria, déjà, est le nouveau patron. Le successeur de Jacques-Henri Eyraud à la présidence représente l’avenir du club et ouvre un nouveau chapitre, qui doit être basé sur une ambition intacte, une priorité donnée au football dans le management de l'OM et une vraie refonte de l’effectif. McCourt veut s’inscrire dans la durée à Marseille, et "réussir" dans ce club… qu’il ne souhaite pas vendre. Un message qu’il va marteler à nouveau lors de ses différentes prises de parole.

La première interview de McCourt, dès ce lundi matin, a d’ailleurs été accordée au journal local La Provence. Ce n’est pas anodin. McCourt et ses conseillers en communication veulent de nouveau tendre la main à Marseille. Dans son entourage, on reconnait que Jacques-Henri Eyraud s’était coupé de la ville et des amoureux du club. Et que "l’OM avait été déraciné", pour reprendre l’expression d’un proche du Bostonien. Sa présence sur Marseille est en soi importante. Le silence et l’éloignement de McCourt étaient jugés assourdissants par de nombreux amoureux de l’OM.

Effrayé par les événements de la Commanderie, McCourt veut comprendre et se rassurer

McCourt vient donc sur Marseille pour "rassurer" les supporters, mais aussi "se rassurer" lui-même, et mieux cerner le sentiment de colère qui s’est emparé de la cité face à la direction pilotée par "JHE". Selon plusieurs témoignages, l'homme d'affaires américain a été très choqué par les images de l’assaut de la Commanderie, le 30 janvier dernier. Ceux qui connaissent parfaitement l’ambiance de cette ville, et le parfum parfois volcanique qui peut entourer le club olympien ont été moins surpris, moins apeurés, conscients que ces débordements – absolument condamnables – pouvaient aussi être le fruit d’une passion débordante, de tant de frustrations, ou d’humiliations. Tout cela, McCourt veut le comprendre, de lui-même. Vu des Etats-Unis, avec parfois des images reprises sur CNN, il a vécu ces événements avec stupéfaction, et même un peu de peur.

"Une envie de paix avec les supporters" et une mise en demeure annulée

L’image de la conférence de presse des leaders de groupes de supporters, et leur détermination, l’ont convaincu dans l’idée qu’il fallait agir. En rencontrant les associations, Frank McCourt veut redonner de l’importance aux fans de l’OM, les conforter dans sa volonté de garder cette ferveur et cette ambiance populaire au sein du Vélodrome. "McCourt veut la paix avec les supporters", résume un intime de l’actionnaire.

Il a d'ailleurs joint les actes aux paroles, puisque la fameuse mise en demeure adressée à certains groupes a été annulée, ce qui devrait plaire aux fans. Ceux-ci avaient soif d’entendre le propriétaire, et avaient prévu de le questionner sur deux sujets majeurs à leurs yeux. Quel sera le rôle de Jacques-Henri Eyraud au sein du conseil de surveillance? Sur ce point, McCourt leur a assuré que l'ancien président n'aura plus d'influence. Et, surtout, quid des objectifs du club olympien, après tant de belles promesses ou d’effets d’annonce lors de l’achat de l’OM?

Florent Germain, à Marseille