RMC Sport

OM: Michel calme le jeu pour Valbuena

Présent ce mardi en conférence de presse, à la veille du déplacement à Toulouse (21h), Michel est revenu - brièvement - sur les incidents qui ont émaillé le match face à Lyon dimanche (1-1). L’entraîneur de l’OM n’a pas voulu raviver la polémique, et s’est défendu d’avoir exacerbé les tensions autour de Mathieu Valbuena.

Arrivé le 19 août à Marseille, Michel vit sa première petite secousse depuis sa prise de fonctions. Deux jours après les incidents qui ont conduit à l’interruption d’OM-OL (1-1) pendant une vingtaine de minutes, l’entraîneur espagnol s’est attaché à ne pas jeter d’huile sur le feu. Il a même préféré éviter le sujet, après avoir quand même rappelé qu’il "était âgé et avait vécu en Grèce" et que ce genre d’incidents n’était donc pas une première pour lui.

"Je préférerais parler de foot. Ce que j’avais à dire là-dessus, je l’ai déjà dit dimanche, a déclaré l’entraîneur olympien. Je ne veux pas tomber dans de mauvaises interprétations ou de mauvais commentaires. Les messages pour les supporters sont lancés par le club et les personnes adéquates. J’insiste, ce que j’avais à dire je l’ai dit dimanche. Je veux être clair là-dessus."

"Chacun doit assumer sa responsabilité"

A propos des possibles sanctions qui pourraient frapper l’OM (un match ou plusieurs à huis clos ? Retrait de points ?), là encore Michel n’a pas souhaité s’étendre sur le sujet : "Tout cela, je le sais mais il y a au sein du club des personnes chargées de résoudre ce type de problèmes. Vous n’allez pas demander à M. Labrune quelle sera la compo d’équipe pour mercredi. Si vous avez participé dimanche à la conférence de presse, vous m’avez entendu là-dessus et je crois que c’est suffisant. Chacun doit assumer sa responsabilité et faire face à cela."

"Ceux qui interprètent mes propos sur Valbuena sont malintentionnés"

Et lorsqu’un journaliste lui a demandé si ses propos d’avant-match, tenus sur le ton de l’humour ("Valbuena a quand même cherché des histoires en passant comme ça de l’OM à l’OL. Quand un joueur passe chez le rival, c’est évident qu’il ne va pas recevoir des bonbons"), n’avaient pas été mal interprétés, ou s'il n'avait pas un peu sous-estimé la rage qui allait s'emparer du Vélodrome autour de Valbuena, Michel a gentiment pris la mouche. Mais toujours avec respect et avec le sourire :

"Vous étiez là le jour où je l’ai dit et vous savez qu'avant de faire ce commentaire, j'ai bien précisé que je disais ça sur le ton de la blague. Ceux qui interprètent mal cette déclaration sont des personnes malintentionnées. J’ai beaucoup de respect pour vos questions mais vous ne m’avez jamais entendu et ne m’entendrez jamais proférer des critiques sur des arbitres, des joueurs adverses et des entraîneurs." Vu le contexte marseillais du moment, cela aurait été de toutes façons plutôt malvenu.

AA avec FG à Marseille