RMC Sport

OM : Michel, une première entre poigne et bienveillance

Michel a dirigé son premier entraînement ce jeudi.

Michel a dirigé son premier entraînement ce jeudi. - AFP

Michel a dirigé ce jeudi matin sa première séance d’entraînement à Marseille. Retour sur les débuts de l’Espagnol et sur ses premiers axes de travail avec son effectif.

« Qu’est-ce qu’il parle ! Toutes les quinze secondes, il est là pour donner une consigne. Mais bon, quand tu as connu Marcelo Bielsa, ça ne change pas grand-chose. (Rires) » Voici les premiers mots d’un joueur de l’OM après la première séance d’entraînement dirigée par Michel, ce jeudi matin, avant la réception de Troyes dimanche soir au Vélodrome (21h) à l’occasion de la 3e journée de Ligue 1. La transition s’est faite en douceur et surtout en espagnol. Arrivé en compagnie de ses adjoints sur la pelouse du centre Robert-Louis-Dreyfus, l’ancien entraîneur de l’Olympiakos s’est montré tout de suite proche de ses joueurs.

Doria pris en main par l’adjoint de Michel

Fini les « muy bien » de Marcelo Bielsa, place aux « bien joueg » (comprendre bien joué) de Michel. L’ancien milieu du Real Madrid essaye de s’exprimer en français, même si les consignes sont données en espagnol et en anglais pour d’autres. L’entraineur adjoint, Rafael Alkorta, analyse chaque action. Il arrête les défenseurs, comme Doria ou Karim Rekik, pour leur donner conseils et consignes, et leur demande de « faire attention aux courses des joueurs dans le dos ». Doria, écarté sous l’ère Bielsa, a notamment beaucoup échangé avec l’adjoint de Michel qui, lui, prend un soin tout particulier à débriefer chaque action et à arrêter le jeu aussi souvent que nécessaire pour imposer sa stature, mais aussi montrer aux joueurs certaines phases de jeu.

« Clairement, on voit qu’il donne beaucoup d’importance aux phases offensives et au déplacement du ballon. Il arrête souvent le jeu quand ça ne lui plait pas. C’est assez agaçant mais c’est formateur », concède un joueur phocéen. Individuellement, le nouveau coach marseillais prend du temps chaque joueur. Il s’arrête quelques minutes avec Benjamin Mendy, insistant sur ses qualités de vitesse, échange avec Michy Batshuayi, discute avec Nicolas Nkoulou et se permet même quelques conseils à Steve Mandanda.

Tête à tête avec Barrada

Les ateliers de possession de balle se multiplient. Michel hausse le ton quand le ballon ne va pas assez vite. Il fait les cent pas entre les joueurs, même si son staff reste sur le côté et observe attentivement. A la fin de la séance, Michel passe de longues minutes à débriefer l’entraînement pendant les étirements. Il félicite les joueurs pour l’intensité de cette première séance. Un long discours, en espagnol, traduit par Franck Passi. Mais Michel n’oublie pas qu’il a été un grand milieu de terrain et qu’il dispose d’une bonne vision sur le sujet. Alors à l’issue de sa première séance, l’Espagnol convoque Abdelaziz Barrada pour lui donner quelques conseils. Michel explique qu’il veut que le jeu de l’OM soit plus fluide, plus rapide et notamment dans la construction des actions en une touche de balle. Les joueurs de l'OM ont rendez-vous vendredi matin pour leur deuxième séance avec Michel, qui s’est rapidement installé dans son nouveau costume.

Y.P et M.Bo