RMC Sport

OM-OL, Goal Line Technology : pourquoi cette polémique n’a pas lieu d’être

-

- - -

Pour la première fois depuis son instauration  en Ligue 1 il y a un an, le système de la Goal Line Technology est le sujet d’une polémique. Au cœur du débat, le but non accordé au Lyonnais Maxwel Cornet après un arrêt limite du gardien marseillais Yohan Pelée lors du match de clôture de la cinquième journée OM-OL (0-0). Le ballon avait-il franchi la ligne ? La GLT peut-elle se tromper ? RMC Sport apporte quelques éléments de réponse.

Marseille-Lyon, match de clôture de la cinquième journée de Ligue 1 dimanche soir au Stade-Vélodrome. On joue la septième minute lorsque le Lyonnais Maxwel Cornet contraint Yohann Pelé à un arrêt spectaculaire sur sa ligne. Le ballon a-t-il franchi entièrement la ligne ? Non pour Antony Gautier qui ne valide pas le but. Quelques secondes plus tard sur Canal+, les images en 3D de la Goal Line Technology appuient la décision de l’arbitre. « Ligne de but non franchie » peut-on lire avec sur l’image montrant le ballon qui n’a franchi que partiellement la ligne de but.

A lire aussi>> OM-OL, les questions qu’on se pose : le Vélodrome à moitié vide, la goal line et le but refusé, la présence de McCourt…

Ce qui aurait pu rester un fait de match anodin s’est pourtant transformé en polémique. L’impression que le ballon a entièrement franchi la ligne est confortée par des ralentis et surtout des captures d’écran qui se multiplient sur les réseaux sociaux. La Goal Line Technology serait-elle donc faillible ? La machine peut-elle elle aussi se tromper ?

Joël Quiniou : " Ce qu’on a vu n’est pas la réalité et c’est pour cela qu’on a eu un doute"

Si le doute s’est installé chez certains, rappelons que la GLT ne repose pas sur l’image en 3D mais un système de capteurs électroniques qui provoquent instantanément une vibration de la montre de l’arbitre si le ballon a franchi entièrement la ligne de but. La montre d'Antony Gautier n'a pas vibré. « C’est un système qui a fait ses preuves, c’est cartésien », rappelle Joël Quiniou, consultant RMC Sport sur l’arbitrage.

A lire aussi>> Riolo : "Un OM-OL d'une grande tristesse"

Mais alors pourquoi un tel emballement ? « Ce qui créé la confusion, c’est le décalage entre les images qui ont été diffusées avec d’une part la Goal Line Technology qui montre un ballon qui n’a clairement pas franchi la ligne et les images perçues sur les ralentis avec le ballon à l’extrême limite de la ligne de but. Mais ça ne veut pas dire que le système est faillible. Ce qu’on a vu n’est pas la réalité et c’est pour cela qu’on a eu un doute. Mais si on avait montré l’image du ballon à l’extrême limite de la ligne, on aurait dit : « bravo la Goal Line Technology. »

Genesio : "Faire confiance à la technologie"

Instaurée par la LFP la saison passée, la GLT n’a encore jamais été remise en cause par les acteurs de Ligue 1. Dimanche soir, Bruno Genesio s’est incliné face au système de la Goal Line Technology. « Je n'ai pas revu l'action, mais à partir du moment où il y a une technologie, il faut lui faire confiance, a déclaré l’entraîneur de l’OL sur Infosport. Si la vidéo le dit, c'est que le ballon n'est pas complètement rentré. » Un avis partagé par Joël Quiniou. « Ce système a-t-il été bien installé et est-il fiable à 100% ? Je ne le sais pas mais tant qu’on n’a pas la preuve qu’il est faillible, il faut lui faire confiance. Selon moi, il n’y a pas lieu de polémiquer ou alors qu’on nous prouve que la Goal Line Technology est faillible. Ce système a beaucoup aidé les arbitres depuis la Coupe du monde 2014. »

A lire aussi>> OM-OL : "gros match", "ambiance de fou"… on n’a pas vu la même chose que les Marseillais

Aurélien Brossier Rédacteur