RMC Sport

OM: Payet assume d’avoir chambré le PSG après la Ligue des champions

A deux jours du classique PSG-OM dimanche soir au Parc des Princes, le milieu de terrain offensif marseillais Dimitri Payet est revenu sur son tweet chambreur et polémique après la défaite des Parisiens en finale de la Ligue des champions face au Bayern Munich. Le Réunionnais assume.

Dimitri Payet savait qu’il n’y échapperait pas. Le meneur de jeu de l’OM avait rendez-vous en conférence de presse ce vendredi, à deux jours du classique PSG-OM. Il a immédiatement été interrogé sur son chambrage très commenté et polémique à l’égard des joueurs du PSG après leur défaite en finale de Ligue des champions contre le Bayern Munich. Pour rappel, le Marseillais avait écrit "Une histoire. Un club: OM. Une ville: Marseille. A jamais les premiers", en légende d’un GIF montrant le logo du PSG avec une étoile, qui laisse ensuite apparaître celui de l'OM, victorieux de la C1 en 1993.

"Ça m’a bien fait rire"

Un post très critiqué, y compris à Marseille. "C’est un tweet qui m’a fait rigoler, s’est défendu l’intéressé, très détendu face aux journalistes. Quand j’ai vu le GIF, je l’ai reposté. Avant, on se plaignait parce que les joueurs faisaient de la langue de bois. Quand on charrie maintenant, on dit que c'est le buzz. Ça m’a bien fait rire. Il n’y a pas plus d’histoire que ça."

"Ça ne met pas plus de pression"

Relancé sur le sujet, Dimitri Payet assure ne pas regretter son chambrage. "C’est de bonne guerre", ajoute-t-il. Pour illustrer son propos, le Marseillais a rappelé un tweet chambreur du club de la capitale en 2018 après un match nul de l’OM face à l’Apollon Limassol en Ligue Europa. "Entre ennemis, on se charrie", estime le Phocéen, qui ne craint pas la réaction des joueurs parisiens. "Ça ne met pas plus de pression", indique-t-il. L’OM a rendez-vous dimanche soir au Parc des Princes pour tenter de battre, enfin, l'équipe de Thomas Tuchel.

ABr avec FG à Marseille