RMC Sport

OM : pourquoi Bielsa ne compte pas (encore) sur Doria

Marcelo Bielsa, l'entraîneur de l'OM

Marcelo Bielsa, l'entraîneur de l'OM - AFP

Recruté l’été dernier, Doria (20 ans) n’a pas encore joué avec l’OM. Un sujet qui a énervé Marcelo Bielsa, ce jeudi. Pourquoi le Brésilien n’entre-t-il pas dans les plans de l’Argentin pour le moment ? Les infos de RMC Sport.

Après le carton rouge sorti en toute fin de match à l'encontre de Rod Fanni, dimanche soir contre Guingamp (2-1), tous les amoureux de l'OM ont eu le même réflexe : et si c'était, enfin, l'heure de Doria, ce vendredi à Nice (20h30) ? Pourtant, malgré les absences de Nkoulou (CAN), Mendy et Fanni (suspendus), Marcelo Bielsa a annoncé en conférence de presse ce jeudi que la défense alignée à Nice sera la suivante : Lemina, Aloé, Morel, Dja Djédjé. RMC Sport a enquêté pour savoir ce qui a guidé le choix de l’entraîneur marseillais de ne pas titulariser Doria.

« La logique est d'affronter Nice avec une défense à quatre, explique d’abord un proche de Bielsa à propos du raisonnement de l'Argentin. Et dans ce cas, il n'était pas évident de faire jouer Romao en charnière centrale car Romao joue dans l'axe lorsque Marcelo aligne trois défenseurs centraux. » Pas de Romao en défense ce vendredi, mais plutôt Morel... Bielsa voulait au moins un homme d'expérience en défense centrale. Il a aussi préféré conserver dans l'axe Morel, qu’il ne considère plus comme un latéral, pour ne pas aligner vendredi une charnière centrale totalement expérimentale...

« Si j’avais placé Morel arrière gauche, j’aurais eu le choix entre quatre défenseurs centraux : Aloé, Andonian, Sparagna et Doria. J’ai estimé, comme ils ont tous vingt ans, que ça ne leur aurait pas rendu service de les lancer dans une charnière si jeune », a expliqué Bielsa. Même si la question a eu le don de l’agacer en conférence de presse, quelles sont donc les lacunes sportives qui empêchent pour le moment Doria de prendre le dessus sur des jeunes joueurs issus du centre de formation, comme Aloé ou Sparagna, voire Andonian, déjà lancés dans le grand bain par Bielsa ?

Des difficultés dans le jeu de tête et une certaine lenteur

« Bielsa n'a jamais été contre Doria, explique un dirigeant de l'OM. Il a simplement constaté assez rapidement quelques lacunes dans son jeu. Paradoxalement, malgré sa taille (1,88 m), Doria a des difficultés dans le jeu de tête, dues peut-être au fait qu'il n'a pas été habitué au jeu long au Brésil. Dans les petits espaces, il est assez lent et pas toujours bien orienté pour se retourner. » Un dirigeant qui reconnait malgré tout que « Doria progresse ». « Il se bat à l'entraînement, poursuit-il. Il est impliqué, à l'écoute. Mais je ne vais pas vous cacher qu'il souffre un peu mentalement car il est arrivé pour être une star et il se retrouve sur le banc ou en réserve. »

Dans sa quête de reconnaissance auprès de Bielsa, Doria part aussi avec un désavantage dû au fait qu'il rejoint la sélection Espoirs du Brésil lors des trêves internationales, ce qui l'empêche de progresser aux côtés des jeunes avec lesquels il est en concurrence, comme Aloé, Sparagna et Andonian. Malgré tout, la thèse d'un Bielsa qui ignorerait Doria - sous prétexte de ne pas avoir été consulté avant sa venue - ne semble pas être très recevable. Le technicien argentin parle beaucoup avec Doria. Il a regardé tous ses matchs avec les Espoirs brésiliens depuis deux ans.

« Un très bon joueur » selon Payet

Selon nos informations, Bielsa a même demandé à des membres de son staff de regarder aussi plusieurs vidéos de Doria avec la sélection Espoirs... Ils lui ont signifié que, eux aussi, ne le voyaient pas forcément meilleurs qu’Aloé ou Sparagna...Doria aura t'il sa chance un jour ? « Je pense que Doria a une énorme marge de progression et qu'il est capable d'élever son niveau de jeu, estime un membre du vestiaire olympien, habitué à côtoyer le Brésilien à l'entrainement. Moi, il me donne la sensation qu’il pourrait un jour se sublimer dans un contexte chaud ou un match à pression. Mais, pour le moment, le coach n'a pas encore totalement confiance en lui, pour dire la vérité. »

« Je n’ai pas vécu cette situation, indique pour sa part Dimitri Payet. Mais c’est vrai que c’est difficile. Le coach fait ses choix. Ce qui est important, c’est qu’on sait qu’on peut compter sur lui (Doria). Même s’il n’a pas encore joué, il s’entraîne à fond. Et bien. Le jour où on fera appel à lui, il répondra présent. On a la chance de l’avoir avec nous. Je pense que c’est un très bon joueur. Quand le coach décidera de le faire jouer, je pense qu’il va beaucoup nous apporter. »

Selon nos informations, Bielsa, qui a expliqué récemment à Vincent Labrune qu'il ne souhaitait pas que Doria soit prêté, avait failli l’aligner à Grenoble en 32es de finale de la Coupe de France, avant de se rétracter pour laisser Morel dans l'axe et préparer le match à Montpellier. Avec une seule compétition à jouer pour l’OM et bientôt les retours de Fanni, Mendy puis Nkoulou, les chances de voir Doria vont pourtant se réduire de jour en jour...

Florent Germain