RMC Sport

OM: pourquoi Villas-Boas n'a pas mis d'amende à Payet après son carton rouge

Interrogé sur le sujet vendredi, en conférence de presse, André Villas-Boas a expliqué la gestion des amendes à l’OM depuis son intronisation au club.

André Villas-Boas n’est pas le père fouettard du centre Robert Louis-Dreyfus. Le technicien portugais a développé une relation de confiance avec ses joueurs, qui mêle rigueur et exigence. L’entraîneur de l’OM a placé toute sa confiance en ses troupes et il attend qu’elles le lui rendent sur le terrain.

L’écart de conduite n’est donc pas systématiquement sanctionné. Mais il est décortiqué, pour être analysé de la façon la plus juste qui soit, à l’aune du cadre de vie qui a été défini par l’ensemble du groupe olympien. Et dont l’entraîneur est le premier garant. "La première chose que j’ai faite quand je suis arrivé ici, c’est de supprimer les amendes (automatiques, ndlr)", a déclaré André Villas-Boas vendredi, en conférence de presse.

"Je crois toujours au bon sens et à la responsabilité des joueurs"

Dimitri Payet n’a, par exemple, pas été sanctionné pour son carton rouge pris de manière "infantile" contre Montpellier (1-1). "Parce que je crois toujours au bon sens et à la responsabilité des joueurs, a poursuivi l’entraîneur. J’applique l’amende quand je le souhaite, que j’estime que c’est utile. On l’a déjà fait cette saison. Mais j’ai décidé de supprimer l’automaticité de la sanction. Tu as des clubs qui ont ce type de discipline. Mais c’est difficile. Car parfois tu as besoin d’une faute tactique ou d’un joueur qui parle à l’arbitre et prend un jaune pour protéger un coéquipier. C’est toujours très difficile à analyser. Je n’ai donc pas sanctionné Payet. J’attends une réaction des joueurs au match suivant."

QM avec F.Ge à Marseille