RMC Sport

OM-PSG: l’image folle de Messi avec un supporter a choqué le monde

L’image du supporter marseillais entrant sur la pelouse du Vélodrome pour couper une attaque de Lionel Messi, lors du Classique OM-PSG dimanche (0-0), a surpris les médias étrangers.

Du premier Classique de Lionel Messi en Ligue 1, ce dimanche, on retiendra peut-être qu’il n’a pas marqué et a livré un match terne, que le Paris Saint-Germain a quitté l’Olympique de Marseille sur un score nul et vierge (0-0), mais il restera, surtout, une image incongrue. À la 72e minute, l’attaquant argentin s’élançait dans un rush offensif, un de ses rares de la rencontre, lorsqu’il a été rattrapé par un supporter phocéen ayant envahi le terrain, qui lui a couru après et a coupé court à l’action.

>> OM-PSG, les infos en direct

Du fait de la présence inédite de Messi, le match était particulièrement scruté en Amérique latine et en Espagne. Là-bas, l’incident a choqué le public et les médias, qui ont massivement rediffusé la séquence. "Messi survit à l’enfer", a notamment titré le quotidien espagnol AS, faisant du cliché du fan sur la pelouse son illustration pour le résumé de la rencontre. Le Mundo Deportivo, quotidien barcelonais, en a fait un article à part, intitulé "Un aficionado pénètre dans le stade Vélodrome et freine une attaque de Messi".

Lionel Messi
Lionel Messi © Icon Sport

Pas une première pour Messi

En Argentine également, l’action a été largement reprise. Clarin, un quotidien argentin, a notamment décomposé en diaporama photo l’envahissement de terrain, le titrant "Le rival le moins attendu pour Lionel Messi: un fan entre sur le terrain et stoppe une attaque". Même son de cloche pour La Nacion. Dans l’article racontant le match, le média de Buenos Aires évoque "l'intention d'arrêter une contre-attaque prometteuse de Lionel Messi".

Pour la Ligue 1, qui a connu son lot de débordements depuis le début de l’année, c’est une nouvelle mauvaise publicité. Les médias argentins n’ont toutefois pas manqué de rappeler que ce n’est pas la première fois qu’un problème du genre arrive à "La Pulga". Lors d’un match du Barça à Majorque, en 2020, un supporter avait pénétré sur le terrain pour aller à sa rencontre, malgré le huis clos. Plus récemment, des fans de l’Albiceleste lui avaient réclamé des selfies sur la pelouse après un nul face au Paraguay.

CP