RMC Sport

OM: Villas-Boas souhaite "force et courage" à Alvaro face au PSG

Mis à pied par l’OM, André Villas-Boas a répondu à un chaleureux message de remerciement de son ancien défenseur central Alvaro Gonzalez sur les réseaux sociaux. Et l'a encouragé avant ses retrouvailles avec Neymar et le PSG dimanche soir.

L’OM vit peut-être la semaine la plus agitée de son histoire, ce qui n’est pas rien compte tenu des nombreux ouragans qui ont secoué le club depuis sa création. Entre les graves incidents avec les supporters au centre d’entraînement Robert Louis-Dreyfus il y a une semaine et la conférence de presse surréaliste au cours de laquelle André Villas-Boas a annoncé sa démission mardi, le club olympien a préparé dans les pires conditions le Classique OM-PSG, dimanche soir au stade Vélodrome, en clôture de la 24e journée de Ligue 1. Ce match n’est plus la préoccupation de l’entraîneur portugais, mis à pied. AVB n'était d'ailleurs pas sur le banc mercredi soir à Lens (2-2).

Dur cependant à encaisser pour certains joueurs dont Alvaro, l’un de ses plus fidèles soldats. "Merci AVB et chacun des membres du staff technique de m'avoir toujours fait confiance, d'avoir réalisé ensemble le rêve de faire mes débuts en LDC, mais surtout de m'avoir permis d'être dans un club unique et formidable, l'OM que j'aime. Merci de tout donner et de vivre l'OM à nos côtés chaque jour", a écrit vendredi la première recrue de Villas-Boas après son arrivée en 2019.

"Nos chemins se croiseront à nouveau"

Un message qui a touché le technicien de 43 ans. "Tu me manques mon cher. Nos chemins se croiseront à nouveau. J'en suis sûr" lui a répondu AVB, sans oublier qu’un rendez-vous important attend le défenseur central marseillais dimanche soir. "Force et courage contre Paris", a ajouté le Portugais. Un match forcément spécial pour Alvaro.

Lors des deux précédents Classiques, le bouillant Espagnol s’était méchamment chauffé avec Neymar, ce dernier, expulsé au match aller, l’accusant d’insultes racistes. Lors de leurs retrouvailles en début d’année au Trophée des champions, les deux rivaux s’étaient à nouveau accrochés. Cette fois, c’est le Marseillais qui avait été averti pour une faute grossière sur la star du PSG. Les deux hommes avaient poursuivi leur embrouille toute la nuit sur les réseaux sociaux

Villas-Boas et Alvaro
Villas-Boas et Alvaro © ICON SPORT
ABr