RMC Sport

Paris, les fêtes en leader

Mathieu Bodmer félicité par ses coéquipiers après son but victorieux

Mathieu Bodmer félicité par ses coéquipiers après son but victorieux - -

Loin du buzz créé par l’arrivée annoncée de David Beckham à Paris, le PSG est devenu champion d’automne après son succès à Saint-Etienne (1-0). Avec 40 points à la trêve, l’équipe d’Antoine Kombouaré a creusé l’écart sur ses concurrents directs, mais ne s’est pas mise à l’abri d’un mercato hivernal qui s’annonce animé.

Antoine Kombouaré a peut-être dirigé son dernier match à la tête du Paris Saint-Germain, mais le technicien kanak peut rendre les clés la tête haute. Paris s’est imposé 1-0 sur la pelouse nappée de brouillard de Geoffroy-Guichard sur un but de Mathieu Bodmer (32e), et enchaine ainsi son cinquième match sans défaite. Le PSG boucle la phase aller dans le fauteuil du champion d’automne avec 40 points, neuf de plus que la saison dernière à la même période (Paris était alors dauphin de Lille).

L’équipe de la capitale, bousculée pendant une demi-heure par les joueurs de Christophe Galtier, n’a pas gâché l’occasion de réveillonner dans la peau du leader. Quelques heures plus tôt, la concurrence avait mis Paris dans les meilleures conditions. Montpellier (4-2) et Lyon (1-0) défaits, Lille tenu en échec (4-4), les cadors avaient installé le sapin de Noël. Les coéquipiers de Javier Pastore n’avaient plus qu’à le décorer.

Gameiro très maladroit

Et c’est Bodmer qui s’en est chargé, avec l’aide d’un coup du sort et d’un ballon qui rebondit sur la tête de Stéphane Ruffier avant de rentrer dans le but. Pour le reste, Stéphanois et Parisiens ont livré un match équilibré. Sirigu s’est montré, comme dimanche contre Lille au Parc (0-0), dans un grand soir, écartant les assauts de Pierre-Emerick Aubameyang (15e, 63e). Les « artistes » parisiens, Pastore, Nene, Gameiro, ont une fois encore été branchés sur courant alternatif. L’ancien Lorientais a échoué quatre fois devant Ruffier (12e, 54e, 57e, 82e). Signe des difficultés offensives du PSG, la victoire est venue de Bodmer, alors que Christophe Jallet a bien failli doubler la mise (44e). Du côté des Verts, on peut aussi regretter les occasions manquées.

Fin de série pour l’ASSE qui restait sur six matches sans revers, et troisième défaite de la saison dans le Chaudron. Les Verts, qui pouvaient chiper la 5e place à Rennes, glissent au 8e rang. « C'est une déception, nous ne sommes pas récompensés du jeu produit et de tout ce que l'on a mis, regrettait Christophe Galtier. C'est aussi un match qui nous montre l'écart qu'il y a entre les grosses écuries et nous. C'est sur un petit détail que tout s'est joué, c'est décevant. » Dans les rangs parisiens, Antoine Kombouaré affichait lui un beau sourire. « Il a fallu un grand PSG ce soir pour l'emporter, se félicite l’entraîneur. Le titre de champion d'automne est anecdotique mais intéressant ! Avec, tu marques l'esprit des gens et montre que tu es capable d'être régulier. 40 points à la trêve, c'est quand même vraiment pas mal ! J'espère qu'on fera aussi bien en deuxième partie de saison.. »

Paris, grand vainqueur de cette 19e cuvée, ne va pas avoir beaucoup de temps pour souffler. Une grosse semaine de pause, avant que les joueurs ne s’envolent le 1er janvier pour le Qatar et Dubaï où ils disputeront la Dubaï Cup. Pendant ce temps, le mercato va occuper Leonardo (présent ce soir dans le Forez) et la direction du club. L’arrivée de David Beckham est imminente, le nom de Carlos Tevez revient avec insistance. Le PSG 2012 pourrait connaitre de nouveaux visages. Y compris sur le banc. 

dossier :

David Beckham