RMC Sport

Pour Pelé, Mbappé peut "devenir le meilleur du monde" en restant au PSG

Pelé et Kylian Mbappé se sont enfin rencontrés, le 2 avril 2019.

Pelé et Kylian Mbappé se sont enfin rencontrés, le 2 avril 2019. - AFP

Avant sa rencontre avec Kylian Mbappé mardi, le "Roi" Pelé s’est prononcé sur le futur de la carrière du jeune talent français. Avec un conseil tout simple pour la suite : rester à Paris.

Kylian Mbappé a fait un premier pas vers cet objectif le 3 décembre dernier. Vainqueur du Trophée Kopa du meilleur jeune de moins de 21 ans, l’attaquant du PSG s’est approché du titre individuel suprême. Il a couronné son année 2018, déjà sublimée par un titre de champion du monde avec l’équipe de France, par une quatrième place au Ballon d'Or.

"Pas besoin de partir du PSG"

À tout juste vingt ans, le buteur compte évidemment aller plus haut. Pour s'installer à la place de Ronaldo et Messi. Cette saison, le titre semble compromis, étant donné la forme de Lionel Messi et l’élimination précoce du PSG en Ligue des champions. Pas grave, car pour Pelé, l’ancien joueur de Monaco "mérite de gagner le Ballon d’Or".

Et, à en croire le "Roi", Mbappé peut même le devenir en restant à Paris. "Il n’a pas besoin de partir du PSG, a assuré la légende brésilienne du foot dans un entretien au Parisien. Il doit continuer à jouer de la même manière parce qu’il va devenir le meilleur du monde."

Pelé prend en exemple... Pelé

Cette saison, rien qu’en Ligue 1, l’attaquant du PSG totalise déjà 27 buts en 24 rencontres. Et il a assumé un rôle de finisseur aux avant-postes en l’absence de Neymar et Cavani. "Si on doit faire une comparaison avec Pelé, Pelé n’est jamais sorti de Santos pour être le meilleur joueur du monde", a ajouté l’ancienne gloire de 78 ans.

Trois fois champion du monde avec le Brésil (1958, 1962 et 1970) lorsqu’il jouait avec le club de Sao Paulo, Pelé s'était tout de même exilé à la fin de sa carrière. Le buteur légendaire avait achevé sa carrière avec une dernière aventure aux Etats-Unis, chez les New York Cosmos.

Florian Perrier