RMC Sport

Projectile sur Maignan: Galtier allume les Montpelliérains, Delort assume d'avoir joué

Christophe Galtier, l’entraîneur de Lille, s’est insurgé ce mardi, après la victoire à Montpellier (1-0), contre l’attitude des joueurs héraultais qui ont joué rapidement une touche alors que le gardien lillois Mike Maignan venait de recevoir un projectile.

Il reste moins de dix minutes de jeu à la Mosson. Le LOSC, qui mène depuis le début de match (6e), tient son gros coup à Montpellier dans la course au podium de Ligue 1. Mike Maignan, le gardien lillois, stoppe une frappe de Florent Mollet puis reçoit un projectile, sans être durement touché. Un sachet de pralines, a priori. Il envoie le ballon en touche. Mais surprise, le Montpelliérain Peter Skuletic joue vite la remise en jeu et sert Andy Delort, qui trouve Gaëtan Laborde dans la surface. Mike Maignan parvient à s’interposer. L’arbitre siffle, alors qu’il y avait deux ballons sur le terrain et peut-être une position de hors-jeu.

Cet enchaînement provoque un moment de tension entre les deux équipes et les deux bancs. Finalement, le LOSC confirmera sa victoire (1-0) et prendra la 2e place de Ligue 1. Mais l’épisode n’est pas oublié pour autant, surtout dans le camp lillois. "C’est inexplicable, déplore Christophe Galtier, le coach nordiste. Ce n’était pas la faute de Michel (Der Zakarian). Mais à mon sens, c’est inexplicable. Il se passe quoi s’il y a but ? C’est la faute des joueurs. Je ne sais pas qui fait la passe, qui frappe..."

Galtier: "C’est loin d’être un geste fair-play"

"Je suis allé voir Michel, sans aucune agressivité, raconte Christophe Galtier. Je lui ai dit : ‘Michel, tu dois rappeler à l’ordre tes joueurs’. Il m’a dit : ‘Je n’ai pas dit à mes joueurs de jouer’. Je le sais. Mais il se passe quoi s’il y a but là-dessus ? Michel va dire à ses joueurs de nous laisser marquer ? Un peu compliqué… Même si je sais qu’il est capable de le faire. Evidemment qu’on a tous envie de gagner, qu’il y a des enjeux. Il n’en reste pas moins que c’est loin d’être un geste fair-play, qui peut engendrer beaucoup de problèmes. Si Mike Maignan met le ballon en touche, il a des raisons. J’invite les gens à regarder les images."

Der Zakarian se moque 

Michel Der Zakarian préfère faire la sourde oreille. "Je ne sais pas ce qu’il s’est passé. Moi, je n’ai rien demandé. Je n’ai pas demandé à mes joueurs de jouer direct et de marquer. Je ne sais pas pourquoi l’arbitre a arrêté le match, pourquoi le gardien a mis le ballon dehors." Puis l’entraîneur héraultais devient moqueur quand il lui est précisé par un journaliste que Mike Maignan a été touché par un sachet de cacahuètes (de pralines, plutôt): "Ça a dû lui faire beaucoup mal (sic)".

Delort: "Si on marque sur l’action, je m’en fous"

Acteur de cette action litigieuse, Andy Delort assume lui complètement. "Si on marque sur l’action, je m’en fous, lance l’attaquant héraultais. Mon club, c’est Montpellier, pas Lille. Moi, je joue le jeu. Si on revient au nul sur cette action, c’est pas grave. Ils (les Lillois, ndlr) m’auraient insulté, mais je m’en foutais." Une certaine idée du fair-play, en effet.

LP avec JL