RMC Sport

PSG: ce qui est prévu au Parc en cas de titre dimanche soir

Le PSG peut être sacré champion de France dimanche en cas de succès face à Strasbourg, puisque Lille n'a pas battu Reims (1-1). Le club n’a pas prévu de grosse célébration si cela se produisait.

Le PSG pourrait être sacré champion de France dès dimanche, à sept journées de la fin du championnat. Cela sera possible en cas de victoire face à Strasbourg (21h), puisque Reims a accroché Lille (1-1) lors de la 31e journée de Ligue 1. Si cela se produisait, les hommes de Thomas Tuchel égaleraient le record du champion le plus précoce, déjà détenu par le PSG en 2015-16 (sacré après 30 journées). Les Parisiens ne compteront en effet que 30 matchs dimanche, puisqu’ils ont un match en retard à Nantes (17 avril, 28e journée). 

La présence d'Al-Khelaïfi est très incertaine

Ces calculs ne semblent pas trop agiter le club parisien, qui ne prévoit pas de grosse célébration en cas de sacre. D'ailleurs la présence dimanche du président, Nasser Al-Khelaïfi, est très incertaine. Quelques animations sont tout de même dans les tuyaux, comme la présence d'une bâche et de drapeaux sur la pelouse après le match. Serpentins et confettis seront aussi au menu. Un tour d'honneur attend les joueurs du PSG en cas de victoire. Le plus gros des festivités aura lieu lors de la remise du trophée Hexagoal, le 18 mai, lors du match de la 37e journée de Ligue 1 face à Dijon.

Tuchel: "Nous sommes forts, nous avons fait une belle saison"

Alors qu’il reste encore un mois et demi de compétition, être titré aussi tôt ne gênerait pas Thomas Tuchel, comme il l’a confié en conférence de presse. "Honnêtement, je ne raisonne pas comme ça, a-t-il expliqué ce samedi. Je sens bien que si tu gagnes toujours, tu arrives à un point où tout le monde pense que c’est facile et que les autres ne sont pas à la hauteur. Mais ça ne dépend pas de nous. Nous sommes forts, nous avons fait une belle saison."

Et le coach de préciser son propos: "Je ne peux pas me dire qu'il serait mieux pour nous d'être champions plus tard. L’équipe reste concentrée, elle a toujours faim, et c’est important. Après, réfléchir à la situation des autres clubs, ce n’est pas mon job."

NC avec Loïc Tanzi et Saber Desfarges