RMC Sport

PSG : comment Zlatan est revenu au top

DOCUMENT RMC SPORT - Il ne faut jamais oublier Zlatan Ibrahimovic. Diminué par une blessure en début de saison, le Suédois effectue un retour canon et marque toujours autant alors que son avenir est incertain et que le nom de Cristiano Ronaldo est souvent évoqué pour lui succéder. Mais la star du PSG a tous les atouts pour réaliser une nouvelle grande saison. Il a surtout un énorme objectif en tête. Immersion.

On le disait sur le déclin, dans le sillage d’un début de saison gâché par une blessure à un genou qui lui a fait manquer quatre des cinq premières rencontres de L1. Les spéculations autour de sa succession l’avaient même éclipsé des conversations alors que le nom de Cristiano Ronaldo revient souvent du côté de Paris. Depuis son retour, pourtant, Zlatan Ibrahimovic est redevenu « le géant suédois » qui terrorise les défenses adverses avec déjà 16 buts toutes compétitions (14 en L1, 2 en Ligue des Champions) et 6 passes décisives contre 12 (2 au Trophée des champions, 8 buts en L1, 2 en C1) la saison passée à la même époque. « Il n’est pas revenu, il était toujours au top, coupe Mino Raiola, son agent. Les Français doivent s’habituer aux joueurs de haut niveau. Avec Zlatan, ils ont appris après trois ans. Le PSG sans Zlatan, c’est comme la Formule 1 sans Ferrari. C’est comme le champagne sans le pétillant. »

Quand le physique va, tout va

Plus mesuré, Laurent Blanc ne s’inquiétait pas non plus du rendement de sa star, qu’il juge dépendant de sa forme physique. Et en ce moment, tout va bien pour lui. « C’est un garçon très doué techniquement. Il marque des buts depuis qu’il a 16 ou 17 ans. Pour que cet acquis soit visible et remarqué par les médias, il a besoin d’être bien physiquement, souligne-t-il. Ça lui permet de pouvoir faire les efforts, de retrouver de l’agilité et de la rapidité, surtout sur les petits appuis. Actuellement, Ibra fait la différence dans ce domaine-là. Il n’a jamais perdu son instinct de buteur ou sa technique. Mais il avait peut-être un peu plus de mal à les mettre en pratique les jours de match, parce que son bagage physique n’était pas suffisamment élevé. »

« Tout le monde oublie qu’il s’était blessé au genou lors du Trophée des champions, rappelle aussi un membre du staff. C’est un très grand joueur. Il montre l’exemple à l’entrainement et lors de la préparation des matchs. » Au sein du club, beaucoup justifient aussi sa période moyenne par une préparation tronquée.

Une prolongation pas (encore ?) à l’ordre du jour

Dans sa vie privée aussi, Zlatan est plus heureux. A Paris, le Suédois est plus épanoui. « Sa famille aime vraiment la ville, confie un proche de l’ancien joueur du FC Barcelone. Sa femme se sent bien ici, comme ses enfants. Il a désormais une relation différente avec le club et la ville. » Un sentiment paradoxal à six mois de la fin de son contrat. Du coup, certains s’interrogent sur ce retour en forme qui intervient alors qu’il sera bientôt libre de s’engager avec le club de son choix. Au club, on réfute ce sous-entendu.

Pour le moment, le PSG ne veut pas entendre parler d’une prolongation de contrat. Ce qui n’inquiète pas vraiment l’entourage du joueur. « Le championnat français sans Zlatan, c’est nul, ose Raiola. Le PSG a fait un cadeau au foot français avec Zlatan. Le contrat le plus important ce n’est pas celui qui lie Zlatan au PSG, c’est celui qui lie Zlatan à Zlatan. Pour l’instant, il ne pense pas à ça. »

Raiola : « Zlatan a mis Paris sur la carte du football. Il va nous surprendre encore »

Au club, on souhaite que Zlatan se concentre sur les prochaines échéances. Pour cela, il est mis dans les meilleures conditions, avec notamment un service de sécurité privé et plusieurs préparateurs. En retour, Paris attend toujours quelque chose : « On attend un grand Zlatan contre Chelsea en Ligue des champions. Il nous doit une revanche », confie un proche du staff. Mino Raiola ne se fait pas de souci pour ça : « Zlatan va nous surprendre encore dans les prochains mois. C’est un champion, il sera toujours au top. »

Ibrahimovic compte bien encore marquer les esprits et a un seul objectif en tête : gagner enfin la Ligue des champions, le gros manque de son palmarès. Avant de quitter Paris ? Zlatan ne veut pas évoquer son avenir pour l’instant. « Quand Zlatan a choisi Paris, c’était un choix difficile, conclut Mino Raiola. Tout le monde parle de Ronaldo ou de Messi aujourd’hui. Mais n’oublions par une chose : Zlatan a mis Paris sur la carte du football, on connait le championnat français grâce à Zlatan. Il va nous surprendre encore. »

MBo