RMC Sport

PSG: face aux critiques, Neymar explique qu'il s'est blessé parce qu'il n'a pas plongé

Avant la finale de Coupe de France ce samedi entre le PSG et Rennes, Neymar s'est longuement entretenu avec l'édition brésilienne de Fox Sports. Il a évoqué notamment les critiques à son encontre.

Neymar devrait, selon toute vraisemblance, être de la partie ce samedi face à Rennes, en finale de la Coupe de France, après son retour sur le terrain dimanche dernier lors de PSG-Monaco (3-1). Longtemps agacé par les critiques à son encontre par le passé, le Brésilien assure ne plus y faire attention aujourd'hui. Mais il constate: "Les critiques sont peut-être liées à la manière dont je joue sur le terrain, au fait que mes adversaires sont agacés. Mais dans ce cas, on commence à donner raison aux joueurs qui mettent des coups et qui font des fautes par rapport à ceux qui dribblent et ceux qui marquent".

Blessé en Coupe de France en janvier contre Strasbourg (2-0), Neymar assure même que sa blessure est une conséquence de son style de jeu: "On dit que je plonge mais je me suis blessé car j'ai refusé de me laisser tomber. J'ai pris trois, quatre coups et je suis resté debout, et c'est après que je me suis blessé." Une blessure qui a coûté cher au PSG, privé de sa star pour affronter Manchester United en Ligue des champions.

"Ce qui me fait le plus mal, c'est de le voir les anciens joueurs me critiquer"

Néanmoins, même pendant sa période de convalescence, Neymar a essuyé d'autres critiques, liées à la présence au Carnaval de Rio: "C’était une exagération, je pouvais marcher et je m’entraînais depuis deux mois. Ce qui me fait le plus mal, c’est de voir les anciens joueurs et les autres joueurs me critiquer, car ils ont joué et fait pire que moi".

Pourtant, Neymar savait que quitter le FC Barcelone pour le PSG à l'été 2017, devenant ainsi le joueur le plus cher de l'histoire, allait le confronter à de nouvelles responsabilités: "J'ai quitté Barcelone parce que je voulais un nouveau défi, le défi de gagner et de chercher quelque chose de nouveau, de trouver de nouvelle difficultés."

Guillaume Lepère