RMC Sport

PSG: "Il n'y a rien de personnel", Tuchel revient sur les propos de Leonardo

Le coach du PSG, Thomas Tuchel, est revenu ce jeudi sur sa passe d'armes d'il y a quinze jours avec Leonardo au sujet du mercato. L'entraîneur allemand assure avoir compris le message de son directeur sportif, et veut "aller de l'avant".

"Le club n'a pas aimé et, personnellement, je n'ai pas aimé." Le 2 octobre dernier, après la large victoire du PSG contre Angers en Ligue 1 (6-1), le directeur sportif parisien Leonardo n'avait pas hésité à recadrer publiquement son entraîneur Thomas Tuchel, lequel avait critiqué plus tôt le mercato du club (alors que le mercato en question n'était pas terminé). Depuis, la trêve internationale est passée par là, et le technicien allemand n'avait pas eu l'occasion de revenir sur ce petit rappel à l'ordre. Jusqu'à ce jeudi.

>>> La conf de presse de Tuchel avant Nîmes

"J’ai donné mon avis parce que c’est mon job comme entraîneur de me battre pour avoir le meilleur pour mon équipe"

"J’ai entendu clairement la déclaration (de Leonardo), a glissé Tuchel en conférence de presse à la veille de Nîmes-PSG. J’avais donné mon avis sur la situation, voilà... Mais dans le foot, je ne prends jamais les choses personnellement. On n’a pas eu de contact après non, on s'est entraîné avec les joueurs qui étaient là et c’est ce que je préfère, le travail sur le terrain. On a fait ça pendant deux semaines avec les joueurs ici."

Relancé plus tard sur le sujet, le technicien parisien a évoqué plus globalement sa relation avec son directeur sportif. "Dans un groupe, il peut y avoir des personnes soudées, cela n’empêche pas quelques conflits, ajoute-t-il. Mais ça ne change rien à la relation entre ces personnes. Il a donné son avis, j’ai donné le mien, et comme je l’ai dit je ne prends pas les choses personnellement. J’ai donné mon avis parce que c’est mon job comme entraineur de me battre pour avoir le meilleur pour mon équipe. Maintenant Leo a dit ce qu’il avait à dire, ok, les choses sont claires. On peut aller de l’avant, il n’y a rien de personnel."

CC avec LT