RMC Sport

PSG: Leonardo aurait rencontré le clan Mbappé pour parler prolongation

Selon L’Équipe, Leonardo se serait entretenu avec l’entourage de Kylian Mbappé la semaine dernière afin d’évoquer son futur. Mais avant d’envisager une prolongation au PSG, l’attaquant de 21 ans souhaiterait connaître les plans précis du club de la capitale. En termes de recrutement notamment.

C’est l’un des dossiers prioritaires du PSG en ce début d’automne. Et il n’avance pas beaucoup. Alors que le contrat de Kylian Mbappé court jusqu’en juin 2022, le club de la capitale souhaite le prolonger. Leonardo est à la manœuvre. Et selon L’Équipe, une réunion aurait eu lieu la semaine passée entre l’entourage du champion du monde 2018 et le directeur sportif parisien. Un rendez-vous qui n’aurait débouché sur aucune avancée concrète. La question salariale n’aurait d’ailleurs même pas été abordée.

Avant d’envisager un nouveau bail, le clan Mbappé souhaiterait y voir plus clair sur l’avenir proche des champions de France. En gros, quelle équipe, quelles recrues, quel coach? Et surtout avec quels moyens financiers? Des questions qui semblent inquiéter un peu l’attaquant de 21 ans. Comme révélé par L’Équipe et confirmé par RMC Sport, Mbappé s’est personnellement entretenu avec Leonardo à ce sujet lors des derniers jours du mercato.

Les finances du PSG sérieusement impactées

En compagnie d’autres cadres du vestiaire, le surdoué de Bondy avait demandé à son dirigeant pourquoi le PSG se montrait si discret sur le marché, alors que des joueurs importants (Cavani, Thiago Silva) n’avaient pas été remplacés. Il craignait que son équipe ne s’affaiblisse dangereusement après avoir atteint la première finale de Ligue des champions de son histoire (défaite 1-0 face au Bayern Munich).

"Leo" avait tenté de le rassurer en promettant du renfort, sans donner de noms. Au final, Alessandro Florenzi (AS Rome), Moise Kean (Everton), Rafinha (Barça) et Danilo Pereira (Porto) ont débarqué. Reste à savoir si ces recrues ont convaincu Mbappé et ses proches. Sachant que Paris ne pourra probablement pas faire de folies l’été prochain, en raison des pertes importantes liées à la pandémie de Covid-19. 

AJ