RMC Sport

PSG: Marquinhos refuse de faire "quatre matchs de merde"

Marquinhos tire la sonnette d'alarme et appelle à la révolte. Le défenseur brésilien ne s'est pas caché devant la presse ce mardi, après la défaite du PSG à Montpellier (3-2) en match en retard de la 34e journée de Ligue 1, et estime que ses coéquipiers doivent réagir.

En bon capitaine, Marquinhos est monté au front ce mardi soir, après la défaite du PSG à Montpellier (3-2), en match en retard de la 34e journée de Ligue 1. Trois jours après la défaite en finale de Coupe de France, les Parisiens ont connu leur troisième défaite sur leurs cinq derniers matchs de championnat. Champions peut-être, mais en crise.

"Le foot, c'est un travail d'équipe, qu'on ait le ballon ou non. Si on ne pense pas les uns pour les autres, surtout dans les moments difficiles... Quand les choses vont bien, c'est trop facile d'y aller, on gagne des matchs et on enchaîne. On connaît les responsabilités du PSG, on connaît nos responsabilités, insiste le défenseur brésilien. On sait que le PSG est grand, qu'il est détesté par beaucoup de gens, qu'il est aimé par beaucoup d'autres. Beaucoup de choses se passent, il faut savoir gérer la pression dans des moments comme ça et rester unis. C'est uniquement comme ça qu'on va s'en sortir."

"Cela va juste donner raison à tout le monde..."

En admettant vivre "l'un des moments les plus difficiles" depuis son arrivée au club, Marquinhos estime que la préparation de la saison prochaine passe par les quatre derniers matchs. "Il faut partir de là pour préparer la prochaine saison. C'est trop facile de penser que la saison est terminée. On va faire quoi? Rentrer sur le terrain et montrer des visages comme ça, à prendre des claques de partout, de la part des supporters, des médias? Cela va juste donner raison à tout le monde, insiste-t-il. On pense à la saison prochaine mais la préparation commence là."

"On a quatre matchs et on ne peut pas faire quatre matchs de merde et continuer à perdre... et il va se passer quoi après?, s'interroge Marquinhos. On est le PSG, on est champions, il faut montrer un beau visage. Même si on est déjà champions, il faut qu'on prenne du plaisir, qu'on rentre sur le terrain pour donner de la joie aux gens. On doit penser chaque jour à préparer les choses, pour qu'on puisse prendre des automatismes pour qu'on arrive à être prêts pour le grand défi." A savoir la Ligue des champions. Mais pour l'instant, il faut surtout stopper l'hémorragie. 

A.Bo avec J.L