RMC Sport

PSG: Tuchel comprend que ses joueurs aient lâché mais va "prendre des décisions"

Trois jours après sa défaite en finale de Coupe de France, le PSG est tombé à Montpellier ce mardi (3-2), en match en retard de la 34e journée de Ligue 1. Devant la presse, Thomas Tuchel a de nouveau déploré le manque de joueurs à sa disposition et trouve des circonstances atténuantes à la faillite mentale de son groupe.

Les résultats se suivent et commencent sérieusement à se ressembler pour le PSG, tombé à Montpellier ce mardi (3-2) trois jours après sa défaite en finale de Coupe de France. En conférence de presse, Thomas Tuchel a de nouveau mis en avant la faible profondeur de son groupe. "On a perdu, la situation est toujours la même. Nous sommes 15 avec deux joueurs du centre de formation, ce qui veut dire que nous sommes 13. C'est une situation qui dure depuis janvier ou février. C'est trop long", déplore le technicien allemand.

"Kimpembe a trop joué"

Interrogé sur une éventuelle faillite psychologique de ses joueurs, Thomas Tuchel leur trouve des circonstances atténuantes. "Si c'est le cas, c'est un peu normal parce que ce n'était pas facile pour nous d'être champions. On a joué à Manchester sans Meunier, sans Cavani, sans Neymar... On fait ça depuis janvier! Nous sommes, je pense, le seul club parmi les dix premiers en Europe qui fait ça. Si les joueurs ont perdu un peu leur mentalité, c'est aussi normal parce qu'ils sont trop utilisés!"

A l'image de Presnel Kimpembe, de nouveau auteur d'un but contre son camp. "Il a trop joué, ajoute Tuchel. Je suis désolé pour lui, ce n'est pas bon pour lui ni pour moi. On ne va pas le blâmer en disant qu'il est coupable. Il est toujours là, il l'a toujours été ces dernières semaines. Mais oui, ce fut un match compliqué pour lui."

"J'essaie d'être dans leurs têtes"

En encensant l'état d'esprit affiché par Colin Dagba ou Marquinhos, l'entraîneur du PSG laisse aussi entendre que ce n'est pas la même chose pour tout le monde... "Pour beaucoup de joueurs, c'est peut-être normal de jouer. Nous sommes habitués à avoir la meilleure équipe, les meilleurs joueurs et pas à combattre tous les trois jours et on peut le voir, détaille Tuchel. Pour Colin (Dagba), c'est une chose spéciale tous les trois jours. Pour moi, pour Marquinhos, c'est absolument normal de montrer toujours le même état d'esprit, toujours, sans faute. C'est une qualité extraordinaire. Ce sont des choses qu'on a besoin d'améliorer."

"La saison ne se termine qu'après Reims, insiste-t-il. Si nous sommes des professionnels, ce n'est pas fini, on doit montrer! Il n'y a pas le choix. On doit finir la saison et les 38 matchs, ce n'est pas fini avec un titre. J'essaie d'être dans leurs têtes. Je sais qu'il y a des joueurs fiables qui travaillent dur, qui ont la mentalité. Mais je sais aussi que c'est dur pour nous, c'est une saison très longue. On se retrouve maintenant dans une situation un peu bizarre et je suis surpris. Mon rôle, c'est d'observer et de prendre les bonnes décisions pour l'année prochaine."

A.Bo avec J.L et F.Ge