RMC Sport

PSG-OL: Aulas ne digère pas le penalty de Neymar et réclame des micros sur les arbitres

Au lendemain de la défaite de l’Olympique Lyonnais au PSG (2-1) dimanche soir au Parc des Princes, le président lyonnais Jean-Michel Aulas en a remis une couche sur le penalty litigieux accordé à Neymar. Le patron des Gones interpelle également les instances du foot français sur la nécessité d’équiper les arbitres de micro, comme au rugby.

Une défaite qui passe mal. Jean-Michel Aulas ne décolère pas au lendemain de la victoire du Paris Saint-Germain face à l’Olympique Lyonnais (2-1) dimanche soir au Parc des Princes. Le président de l'OL en veut à l’arbitre Clément Turpin d’avoir accordé un penalty en faveur des Parisiens après un accrochage entre Neymar et Malo Gusto : "Ce n’est pas un penalty litigieux, c’est une aberration, s’est-il fâché dimanche sur OLTV. L’arbitre a fait un excellent match par ailleurs. Je veux entendre Monsieur Garibian pour la VAR. On investit des sommes considérables pour avoir un arbitrage de très haut-niveau mais on n’utilise pas ces moyens." Ce lundi en fin de matinée, la pilule n’était toujours pas passée pour JMA. "Pourquoi avoir refusé de voir la double faute de Neymar qui entraîne la chute de M. Gusto", interroge-t-il sur Twitter.

"Il est temps pour l’arbitrage du foot de faire sa révolution"

Une question qui s’adresse aux instances du football français. Jean-Michel Aulas réclame en effet des mesures fortes sur l’arbitrage : "Il est temps pour l’arbitrage du foot de faire sa révolution, d’être transparent", a-t-il tweeté en taguant les comptes de la FFF et de la LFP. Et Aulas de suggérer : "La seule solution est d’avoir comme au rugby des arbitres avec micro ouvert, tout comme les échanges VAR." L’espoir est permis, Vincent Labrune, président de la LFP, s’y étant déjà montré favorable.

ABr