RMC Sport

PSG-OM: les Marseillais n’ont pas aimé l’attitude de certains joueurs parisiens… surtout celle de Neymar

Malgré la blessure de Neymar, la tension n'est pas retombée tout de suite entre Parisiens et Marseillais.

PSG-OM, ce n'est décidément pas un match comme les autres. Les joueurs marseillais ont regagné les vestiaires du Parc des Princes très agacés par le comportement de certains joueurs parisiens. 

Sur la pelouse, de nombreuses tensions sont apparues, notamment avec quelques Brésiliens du PSG: Daniel Alves, mais aussi et surtout Thiago Silva et Neymar.

Si la nette victoire parisienne a incité les Olympiens à contenir leur colère, pour ne pas donner une image de mauvais perdants, c’est aussi la blessure de Neymar qui a intelligemment poussé les Marseillais à se retenir face aux micros. C’est en tout cas la star brésilienne qui a cristallisé le plus de frustration et d’agacement chez les Phocéens. "Il tombe au moindre contact, et ce n’est pas le seul à en rajouter. Ils n’ont pas besoin de ça", pestait encore un joueur olympien ce lundi, auprès d’un de ses proches.

Payet: "Si je parle, je vais être suspendu"

Dans le feu de l’action et pendant le match, Dimitri Payet, très énervé en quittant le Parc des Princes ("Si je parle, je vais être suspendu", a-t-il lâché en passant devant les journalistes), se serait même directement adressé à l'arbitre pour fustiger "les provocations" de Neymar. En substance: "Dites à Neymar de se calmer, sinon on va s’occuper de lui". Des menaces que le capitaine du PSG Thiago Silva et certains dirigeants parisiens ont dénoncé après le match, face aux caméras pour le premier, dans les coulisses pour les seconds.

En zone d’interviews, la température était descendue d’un cran, mais Jordan Amavi a tout de même fini par livrer son sentiment sur le jeu et l’attitude de Neymar: "Nous, on joue normalement mais Neymar cherche la faute, il attend qu'on le presse et il lâche la balle au dernier moment. Donc, il s'attend à quoi ? Je pense qu'il le cherche un petit peu. Tout le monde sait qu'il a du talent, mais, c'est un peu facile de se jeter."

Des propos qui vont dans le sens des déclarations de Valère Germain, la semaine dernière, dans une interview accordée à RMC Sport. L’attaquant de l’OM avouait être parfois "énervé" par les chambrages de Neymar. Dans un monde où règne la langue de bois, l’attaquant de l’OM avait simplement eu l’honnêteté de dire ce qu’il pense, gentiment et avec le sourire.

Avant le match, certaines voix, à l’OM, dont celle de Rudi Garcia en conférence de presse, avaient regretté une volonté des médias de faire le buzz avec "des petites phrases".

Après le match, le point de vue de Valère Germain est pourtant, et plus que jamais, partagé par une grande partie du vestiaire marseillais. Le sourire en moins, sur les visages olympiens.

La rédaction avec Florent Germain