RMC Sport

PSG-OM: les supporters parisiens sortent une vieille bâche marseillaise volée

Une banderole un peu particulière a fait son apparition ce dimanche dans les tribunes du Parc des Princes lors de la large victoire du PSG face à l'OM (4-0). Il s'agit d'une bâche ayant appartenu à un groupe de supporters marseillais, qui aurait été volée il y a quelques années.

Une pluie de buts sur le terrain et un festival de banderoles en tribunes. Ce dimanche, lors de la large victoire du PSG face à l’OM (4-0), en clôture de la 11e journée de Ligue 1, les supporters parisiens ont fait passer plusieurs messages à l’attention de leurs rivaux marseillais. "8 ans qu’on vous cogne et c’est pas fini", pouvait-on lire notamment dans les travées du Parc des Princes.

Du côté du virage Auteuil, une autre banderole, installée à l'envers, un peu particulière a fait son apparition au cours de la rencontre. Avec le terme "Ultras" écrit sur un fond bleu ciel. Il s’agit d’une bâche ayant appartenu au CU84 (Commando Ultra 84), l’un des plus anciens groupes de supporters de l’OM. Elle aurait été volée par deux supporters parisiens en vacances en marge d’une rencontre amicale de l’OM à Avignon, face à Montpellier, à l'été 1998 (un fait relaté dans le livre "OM-PSG/PSG-OM, histoire d'une rivalité" écrit par Daniel Riolo et Jean-François Pérès). 

Le bâche des ultras marseillais affichée par les supporters du PSG
Le bâche des ultras marseillais affichée par les supporters du PSG © DR

Plusieurs heures avant la rencontre, le CU84, visiblement au courant de ce qui allait se passer, a affiché un message devant le Vélodrome. Pour anticiper le déploiement de son ancienne bâche au Parc des Princes. "Beaucoup trop de mains depuis Avignon. Pour vous inventer une histoire sans aucun mérite. Dans la maison (écrit en rouge, la couleur de Paris, ndlr)... y'a des rats (le qualificatif employé par les ultras parisiens pour parler des Marseillais)!" Une manière de tacler le CUP, accusé de n'avoir aucun lien avec le vol de cette bâche il y a onze ans.

Se faire voler sa bâche, un sacrilège

Dans le milieu des ultras, se faire voler une bâche représente un sacrilège suprême. "C’est la représentation du groupe. Les incidents de relations entre supporters sont liés au fait du vol ou de l’atteinte à la bâche. C’est le symbole de leur existence. Vous êtes quelqu’un qui a un attachement à un pays. Ce pays a un symbole. Ce symbole, quand quelqu’un le prend, le piétine, le brûle, cela va déclencher des choses très, très violentes du côté de ceux qui sont les plus fervents et qui ne peuvent pas supporter ce type d’attaques", nous avait expliqué en septembre dernier Patrick Mignon, sociologue du sport spécialiste dans la relation entre supporters, après la longue interruption survenue lors du match entre Montpellier et Nîmes (3-0).

Des supporters nîmois avaient provoqué la colère de leurs homologues montpelliérains en exhibant une bâche volée quelques semaines plus tôt à ces derniers.

>> Revivez la victoire du PSG face à l'OM

RR