RMC Sport

PSG-OM : même chez les féminines, c'est chaud !

Marie-Laure Delie

Marie-Laure Delie - AFP

Match phare de la 2e journée de D1 féminine, le PSG recevait l’OM ce dimanche au Camp des Loges. Dans une chaude ambiance, animée notamment par une trentaine d’ultras parisiens, le PSG a dompté (1-0) une courageuse équipe marseillaise.

La plus spectaculaire rivalité du foot français n’anime pas que les joutes masculines. Si les supporters parisiens ont coché la date du dimanche 23 octobre pour la réception de Marseille lors de la 10e journée de Ligue 1, ils ont pu s’offrir un avant-goût ce dimanche avec un PSG-OM en version féminine. Agglutinés contre les rambardes, assis sur les gradins, ils étaient plus de 2 000 à garnir les tribunes d’un stade Georges-Lefèvre, au Camp des Loges, plein à craquer.

A lire aussi >> PSG-OM : On a fait le voyage dans le bus des Dodgers

Des slogans fleuris, même chez les filles

Une ambiance à la hauteur de l’affiche. Privés de Parc des Princes, une trentaine d’ultras parisiens, qui ont pris pour habitude d'assister aux rencontres des féminines pour assouvir leur passion du PSG, ont donné de la voix, entonnant des refrains fleuris bien connus ("Marseille on t'e...") devant une centaine de supporters marseillais. Mais il n'y a eu aucun débordement.

Marie-Laure Delie dans tous les bons coups

Sur le terrain, le début de rencontre a été âpre. Les fautes ont été nombreuses, preuve que la rivalité existe sur le terrain. Les visiteuses ont subi, n’ont franchi la ligne médiane pour la première fois qu’après vingt minutes de jeu, mais se sont accrochées. Malgré une domination écrasante des Parisiennes, les Olympiennes ont préservé leur but jusqu'à la pause. 

Au retour du vestiaire, les Parisiennes ouvrent le score sur une tête de Marie-Laure Delie (48'), sur un centre de Perisset. Les quelques 2 000 spectateurs exultent alors, Marseille craque enfin. La deuxième période est un calvaire pour l'OM. Peyraud sort un arrêt de grande classe sur un tir à bout portant de Delie (60') et sur une talonnade de Cristian (63'). Moins de rythme en fin de partie. Mais match néanmoins courageux des Marseillaises, que l'on voyait repartir avec une valise. 

Le PSG reste accroché à la 3e place de D1 alors que l’OM recule au 8e rang avec un point. Vainqueur d’Albi (6-0), Lyon trône en tête avec une différence de but de +15 après… deux journées.

A lire aussi >> OM-PSG : des départs de feu en tribunes et quelques heurts

T.M