RMC Sport

PSG: Sarabia bluffé par l'efficacité de Navas sur penalty

Dans un entretien à Canal+, Pablo Sarabia a confié son admiration pour son coéquipier au PSG Keylor Navas, qui brille notamment dans l'art du penalty cette saison.

Il est assurément l’une des meilleures recrues de l’ère QSI. Arrivé au PSG en septembre 2019 en provenance du Real Madrid, Keylor Navas brille autant par son calme que par ses performances. Les dirigeants parisiens avaient à l’époque déboursé 15 millions d’euros pour s’attacher ses services. Une broutille au vu de son rendement et de son efficacité.

Récemment, il s’est surtout illustré en Ligue des champions avec une prestation XXL lors du huitième de finale retour de Ligue des champions face au FC Barcelone (1-1). L’expérimenté portier costaricien (34 ans) avait multiplié les parades et repoussé en prime un penalty de Lionel Messi.

"Il est très fort mentalement"

Un exercice qu’il affectionne puisqu’il avait de nouveau détourné un penalty contre Lille (3-0) en huitième de finale de la Coupe de France. Cette fois, c’est Yusuf Yazici qui avait buté sur le mur parisien. Alors Navas a-t-il une recette ou une méthode pour briller dans l’art si particulier du penalty? Est-ce qu’il travaille ça à l’entraînement? "Pas trop", à en croire son coéquipier Pablo Sarabia, qui a accordé un entretien à Canal+ avant le choc de la 31e journée de Ligue 1 entre Paris et Lille, programmé samedi (17h) au Parc des Princes.

"Est-ce qu’il m’impressionne? Oui, comme tout le monde. C’est vrai qu’il a une bonne intuition pour savoir où l’attaquant va tirer. Je pense que c’est la clé. Est-ce qu’il a un avantage psychologique? Peut-être. Il est très fort mentalement", a confié Sarabia.

Dans une interview donnée fin mars à la chaîne du PSG, Navas avait tenté d’expliquer la manière avec laquelle il aborde un face-à-face sur penalty: "Quand je suis dans cette situation, j’essaie de me concentrer. J’espère que Dieu me donnera la paix et le calme nécessaire pour prendre la bonne décision. Et je me dis que je vais l’arrêter, ce penalty. Souvent, je n’y parviens pas, beaucoup de joueurs sont très habiles, et il tire bien. Mais si j’ai la moindre chance de l’arrêter, je fais tout pour saisir cette opportunité. Grâce à Dieu, j’y suis déjà arrivé quelques fois. Je ne cherche pas à intimider l'adversaire, c’est un moment de tension pour tout le monde, il faut tout simplement se préparer et appréhender la situation. Et donner le maximum."

RR