RMC Sport

PSG: Thiago Silva se paie Emery, "le commandant"

Thiago Silva, ancien défenseur du PSG, n'a jamais digéré d'être écarté par Unai Emery pour le 8e de finale aller de la Ligue des champions face au Real Madrid lors de la saison 2017-2018.

Dans un long entretien accordé à France Football, Thiago Silva (36 ans) revient sur les meilleurs moments de son passage marquant au PSG (2012-2020). Le nouveau joueur de Chelsea règle aussi quelques comptes, notamment avec Leonardo, le directeur sportif, à qui il reproche la gestion de sa fin de contrat. Il s'en prend aussi à Unai Emery, ancien entraîneur de l'équipe (2016-2018), avec qui le courant n'est jamais passé. Il retient un évènement en particulier: sa mise à l'écart pour le 8e de finale aller de la Ligue des champions perdu sur le terrain du Real Madrid lors de la saison 2017-2018 (3-1). 

"Il était le 'commandant'"

"On n'était pas souvent d'accord, explique-t-il. Il était le 'commandant', enfin, il était payé pour ça, donc je respectais son autorité, mais... Lors du match aller contre le Real Madrid, il m'a laissé sur le banc car il avait besoin d'un défenseur gaucher. C'était son excuse. C'est la première fois que j'en parle mais j'ai eu du mal à le digérer. Il a laissé Di Maria aussi sur le banc. On a perdu 3-1. Au retour (défaite 2-1 au Parc, ndlr), il n'avait plus besoin de central gaucher? Il me titularise! C'est le genre de chose qu'un joueur ne comprend pas. Et ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres."

Une relation bien loin de celle qu'il a entretenue avec Thomas Tuchel, qu'il encense et avec lequel il pense avoir réussi "ses deux meilleures saisons" au PSG. Les tensions avec Emery se sont, elles, fait sentir après le départ de l'Espagnol de Paris. En février dernier, le nouveau technicien de Villarreal avait pointé la responsabilité du défenseur central brésilien dans la déroute sur le terrain du FC Barcelone (6-1) en 2017. 

"Thiago Silva est un super joueur, mais je voulais qu’il soit plus haut et je n’ai pas réussi à lui faire accepter cela, avait-il lâché. Je voulais qu’il sorte de sa zone de confort, qu’il ose défendre plus haut pour que la pression générale de l’équipe sur l’adversaire soit plus efficace. J’ai travaillé avec lui pour lui faire accepter cela mais je n’ai pas réussi. Cette caractéristique du jeu de Thiago Silva rejaillissait sur toute l’équipe qui, sous la pression, avait une tendance naturelle à reculer. Pourtant, je donnais la consigne de remonter. Mais ça n’a pas été entendu..." 

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder la Ligue des champions

NC