RMC Sport

Rabiot : dur, dur d’être mal-aimé

Adrien Rabiot est actuellement la cible "préférée" des supporters du PSG.

Adrien Rabiot est actuellement la cible "préférée" des supporters du PSG. - AFP

Dans la jeune histoire des réseaux sociaux, Adrien Rabiot restera certainement comme le premier footballeur français à avoir été autant copieusement insulté par ses propres supporters. Une situation que vit de plus en mal le joueur, cantonné en réserve du PSG depuis le début de la saison, lui qui nourrit des envies d’ailleurs.

En quelques mois, il est passé de l’un des plus grands espoirs du club au joueur le plus détesté au sein du Paris Saint-Germain. Il, c’est Adrien Rabiot, hier encensé, aujourd’hui insulté. Cible de twitter et de Facebook, le milieu parisien vit des semaines difficiles depuis qu’il reçoit des centaines de messages d’insulte. Sur twitter, c’est clair, c’est la cible numéro 1 des supporters. Un tweet lui demandant ce qu’il faisait le mercredi pendant que ses coéquipiers affrontaient le Barca et l’Ajax a même provoqué plusieurs centaines de retweets. Parmi les « fulgurances » du soir, on a pu lire : « Quel est le point commun entre l’OM et Adrien Rabiot ? La LDC, ce sera devant la télé. » Ou encore, sur un photomontage, on voit le joueur réfléchir devant un mur d’écrans télé, et s’interroger : « je ne sais pas quel écran prendre pour regarder la LDC… »

Selon l’un de ses proches, l’international U20 a été « incroyablement choqué par le nombre et la force des insultes. Ça l’a beaucoup touché, des moments très difficiles à passer pour lui. » Sa famille, et en particulier sa mère qui gère les intérêts sportifs de son fils, a été également affectée par tant de haine gratuite. Des sources au sein du vestiaire font part d’« un joueur perdu, qui essaye de garder le sourire mais qui n’a pas su gérer sa situation ». Mike Maignan, le troisième gardien du PSG très proche d’Adrien Rabiot, a même dû monter au front ils y a quelques semaines pour le défendre sur les réseaux sociaux !

Pas de jurisprudence Rabiot

D’une manière générale, on voit la situation avec tristesse mais aussi lucidité du côté du PSG. « Adrien Rabiot et son clan ont joué avec le feu avec le club, estime un proche du club. Pour la première fois, le club a décidé de bloquer un joueur et de ne pas se laisser faire. Tous les supporters ont décidé d’être derrière le club. C’est triste pour le joueur mais tant mieux pour l’institution. » Au sein même du club, on explique que « Rabiot doit être un exemple. Paris est devenu un grand club et le club est toujours plus important qu’un joueur. Si le club avait cédé avec lui, la jurisprudence Rabiot aurait été trop grande. »

Aujourd’hui, Rabiot ne joue plus avec Paris. Il n’est même plus convoqué avec le groupe parisien. Une situation difficile à accepter pour lui. « Un départ en janvier ? En juin ? Tout est flou, confie l’un des proches. La situation est partie en vrille, plus rien n’est contrôlable. Ça donne l’impression qu’Adrien a perdu un an dans sa progression. » Pas les supporters, qui s'en donnent à coeur joie.

Mohamed Bouhafsi avec GM