RMC Sport

Rennes: c'est officiel, Genesio succède à Stéphan sur le banc rennais

Quelques jours après la démission de Julien Stéphan, le Stade Rennais a officialisé ce jeudi soir la nomination de Bruno Genesio au poste d'entraîneur. L'ancien coach de l'OL a signé un contrat jusqu'en juin 2023.

Bruno Genesio est de retour. Près de deux ans après son départ de l'OL, le technicien français (54 ans) a été officiellement nommé entraîneur du Stade Rennais jusqu'en juin 2023. Il remplace Julien Stéphan, qui a présenté sa démission il y a quelques jours. Et retrouve, en Bretagne, le directeur technique Florian Maurice, un autre ancien Lyonnais.

"C’est une belle satisfaction parce qu’après le départ soudain de Julien, il a fallu réagir très vite pour trouver un entraîneur qui rentrait dans le projet que l’on souhaite mettre en place au Stade Rennais, indique Maurice dans un communiqué du club breton. C’est-à-dire un entraîneur dynamique capable de produire du jeu, capable de s’appuyer sur les jeunes issus de la formation, qui a de l’expérience dans un club de haut niveau dans des compétitions importantes."

"Il est capable de sublimer les joueurs"

Et Maurice de tresser des lauriers à son nouveau coach: "On a besoin d’un entraîneur entraînant. Il est capable de sublimer les joueurs, assure-t-il. Il connaît parfaitement la Ligue 1, qui est très particulière et très dure. Son profil correspondait totalement au Stade rennais. Il fallait quelqu’un de performant immédiatement. Certes, il n’avait pas convenu de reprendre aussi rapidement un club mais le projet est excellent pour lui. Ça lui correspond. C’est une très belle signature."

Genesio, qui sort d'une aventure chinoise d'un an et demi avec le Beijing Guoan et débarque d'ailleurs avec son adjoint Dimitri Farbos, se dit lui "très heureux" de cette prise de fonctions, et prêt à redresser la barre. "Il y a des joueurs de qualité et c’est ce qui a fini de me convaincre, indique-t-il. Même si la série est difficile en ce moment, il y a matière à être plus optimiste pour la suite. Il y a une équipe, un effectif et un club très bien organisé, bien structuré avec un projet intéressant. Il faut positiver. (...) Redresser la situation est le plus important dans un premier temps. On verra après s’il y a la possibilité de finir à une place de 5e ou 6e. L’urgence est de rétablir une situation difficile."

Et le technicien de rire du destin: "Quelle image j'avais du club? Difficile parce que j’ai souvent perdu contre le Stade Rennais, notamment une demi-finale de Coupe de France qui m’a coûté assez cher personnellement..."

C.C.