RMC Sport

Rennes: Létang riposte après la réponse cinglante du syndicat des arbitres

La polémique ne désenfle pas pour le Stade Rennais. Olivier Létang revient ce mardi dans un communiqué sur celle entourant le choix de Franck Schneider pour arbitrer la rencontre dimanche face à l'OM (1-1), et sur la réponse cinglante du syndicat des arbitres de football d'élite.

Après avoir remis en doute le choix de Franck Schneider pour arbitrer OM-Rennes dimanche soir (1-1), Olivier Létang, le président exécutif du club breton, s'est mis à dos le syndicat des arbitres. Dans un communiqué, le syndicat des arbitres de football d'élite (SAFE) dénonçait le fait que ces critiques "instaurent un climat de suspicion et de dénigrement sur le corps arbitral".

"Nous ne comprenons plus rien"

Sur le site officiel du club ce mardi, Olivier Létang réagit dans un communiqué au titre sans équivoque. "Nous ne comprenons plus rien!", riposte Létang. "Non, Messieurs et Mesdames les arbitres, ne vous en déplaise, je n'ai nullement la volonté de dénoncer votre honnêteté et votre intégrité", fait savoir encore l'homme fort du Stade Rennais, qui ne souhaitait pas être arbitré par Franck Schneider en raison d'un "historique avec le Stade Rennais".

Ce mardi, Létang estime avoir "perdu beaucoup de points, ce qui fausse le championnat", persistant après s'être déjà plaint des décisions arbitrales lors du match face à l'Olympique de Marseille. En cause après des décisions litigieuses, une grosse incompréhension sur ce "qui est sifflé sur un match" et ce qui "ne l'est pas sur un autre", en évoquant des "règles" qui deviennent "de plus en plus subjectives".

"Je sollicite votre aide"

"Très sincèrement croyez-vous que cette production quasi industrielle d'incompréhensions, boostée par l'utilisation ou non du VAR, soit bénéfique à notre sport et nous ouvre un bel horizon", poursuit l'ancien du PSG. A cette interrogation, Létang donne son avis. "Je ne pense pas et c'est pourquoi, cher corps arbitral, je sollicite votre aide pour retrouver rapidement une bonne lecture de notre passion commune". Pointé du doigt par le SAFE après ses critiques, Létang assure qu'il a "défendu légitimement le Stade Rennais".

Les Rennais vivent un début de saison mouvementé après l'affaire lors du match face à Brest, où le club breton avait demandé à ne pas homologuer le résultat de la rencontre après des problèmes avec le VAR. Huitième de Ligue 1 avec 12 points, Rennes a concédé à deux reprises le match nul face à Brest (0-0) et Marseille (1-1), dans des rencontres parsemées de polémiques arbitrales. 

GL