RMC Sport

Riolo : « Il est où le PSG ? »

Daniel Riolo

Daniel Riolo - @ RMC Sport

Retour sur le début de saison du PSG…

Il paraît que les grandes équipes ne sont prêtes qu’en septembre. Quand la Ligue des champions déballe sa nappe à étoiles, Tony Britten et son orchestre. C’est donc mercredi soir à Amsterdam qu’on va découvrir le PSG 2014/15. Enfin normalement, si tout va bien.

Samedi à Rennes, le PSG a de nouveau livré une prestation insipide. Le match contre les Verts en claquettes est une sorte de leurre, un match pour touristes. Après ce 1/1 ennuyeux en Bretagne, Laurent Blanc s’est plaint de cette L1 qui bétonne. Heureusement qu’il a le passeport qui va bien. Celui du corporatisme L1. Un coach étranger se faisait découper. On a donc laissé passer ça. Après tout, le PSG n’intéresse plus grand monde. Vous avez remarqué ? Même les supporters suivent ça de façon moins passionnée. Ça va passer forcément. Le titre est déjà en poche, alors on attend la Ligue des Champions.

Ça tombe bien, elle est là. Et avant de savoir si ça va bien se passer, on a pas mal de questions à poser. Blanc a essayé une formule à 3 au milieu avec Pastore à la place de Matuidi. L’international français n’est pas content de cette situation et le montre. Peut-il pour autant constater que ça marche mieux sans lui ? Pas vraiment. Il faudrait pour cela que le reste de l’équipe soit concerné. Motta semble fatigué. Il joue dans un fauteuil. Celui qui donne le ton, qui mène le jeu n’est pas à l’aise depuis la reprise. A côté de lui, Verratti brille par intermittence. Un coup c’est bien, un coup c’est trop de touches de balle, des mauvais choix et finalement peu d’incidence sur le jeu.

Devant, Cavani traîne une sorte de lassitude qu’il ne cherche même plus à cacher. L’Uruguayen n’est absolument pas dans le collectif. Il joue sa partition, seul. Lucas ne progresse pas et affiche toujours le même niveau, des éclats et du vide. Son positionnement est par ailleurs un mystère.

Derrière, la charnière 100% Brésil n’est toujours pas là. Et difficile de savoir quand la saison va débuter pour le duo Silva/Luiz.

Le tableau semble catastrophique. C’est celui d’une équipe construite pour gagner et qui va gagner. Mais quoi ? Cette L1 bidon ? Car pour briller en LDC, il va vraiment falloir que l’équipe se mette en route. Pour l’instant, elle est au point mort. Blanc, de moins en moins, actif, de plus en plus éloigné, mais jamais critiqué, doit assembler à nouveau le puzzle. Motiver ses hommes aussi. Avec l’arrivée de Monaco, le PSG pensait avoir trouver un rival. Mais c’est fini et les joueurs du PSG dissimulent mal leur arrogance, leur suffisance, leur rejet pour ce championnat mineur.

Samedi à Rennes, à la fin du match, Sirigu visiblement en froid avec le journaliste bord terrain a écarté avec mépris la question sur un éventuel problème dans le jeu du PSG. En termes d’image, c’est pas fameux. Le journaliste ne lui plaît pas ? Et alors, il représente le PSG et parle au public. En s’éloignant du micro, il a lâché un « Oui y’a un problème ». Très ironique, comme pour dire que justement tout va bien. Pourquoi pas. Mais on a juste envie de voir pour croire…

Daniel Riolo