RMC Sport

Riolo: "Important pour l’OM"

-

- - RMC Sport

Retour sur la 14e journée de Ligue 1, conclue ce dimanche par la victoire de l’OM à Saint-Etienne (2-0).

En ce moment, les matches de l’OM, c’est d’abord pour voir si le club va se redresser. A Saint-Etienne, envisager le début du réveil n’était pas forcément simple. Mais en L1, on le sait, tout le monde tape tout le monde, c’est un championnat « open bar ». La première période est agréable. Ça attaque. On voit des occasions mais aussi pas mal d’imprécisions techniques qui gâchent l’ensemble. C’est d’ailleurs suite à deux « ratés » que vient le premier but de l’OM. Le match était équilibré et bascule alors côté Marseille.

L’OM joue avec ce qui, à mon sens doit être sa charnière type : N’Koulou-Rekik. Diarra est toujours aussi précieux, Cabella gagne en assurance à son vrai poste. Nkoudou est l’homme en forme et Batshuayi marque. Voilà les piliers de cet OM. Notons que l’attaquant belge marque, mais qu’est-ce qu’il « croque ». Il ne donne pas un ballon ! La réaction de l’ASSE n’est pas franchement à la hauteur en seconde période. C’est désordonné, il y a juste l’intention de bien faire, c’est peu. En réussite, Nkoudou met le 2-0 et boucle la partie. On peut alors se remettre à croire au retour de l’OM. A faire les petits calculs d’épicier. Après 14 journées, Marseille n’est qu’à 7 points du deuxième. Eh oui !

Un deuxième déjà très loin du leader. 13 points, c’est désormais l’avance du PSG. Rien à dire du match à Lorient. Avec ou sans équipe type, c’est la promenade. Ongenda a même joué, plutôt bien d’ailleurs. On l’avait oublié. Ça me permet d’adresser un petit message aux suiveurs qui ont ressorti un tweet comparant Ongenda à Martial ! Le drame du hors contexte, de la blague ou pas, du truc qui ne veut rien dire et qui est interprété de façon différente selon le suiveur. En gros, de mémoire, à l’époque de cette phrase, les spécialistes de « l’enflammade » voyaient Ongenda titulaire au PSG. Pour lui, comme pour Martial, je disais ce que je dis toujours, patience ! Mais en twittocratie, l’instant est roi.

L’ASM, elle, combat toujours l’instant. Monaco, c’est bilan fin de saison, rien d’autre. Avant, on a du mal à suivre. Monaco, c’est le cousin qui habite loin dont on a des news une fois par an. Ça avance doucement, sans folie. On s’ennuie, aussi. C’est le « Monaco spirit ».

Difficile de savoir quoi penser de Nice-OL. Doit-on penser que Nice est vraiment un client sérieux cette saison ? Et si oui, sérieux jusqu’à quel point ? Cette L1 est tellement incertaine que s’avancer est délicat. On a à nouveau vu le beau milieu de terrain niçois, la bonne forme de Ben Arfa et les qualités de Germain. Et l’OL ? On pensait pourtant en avoir fini avec les prestations cata. Une nouvelle fois, les recrues ont failli. Mapou ? L’ambulance est pleine, ne tirez plus. Beauvue n’a rien fait depuis qu’il est arrivé. Darder est perdu. Reste Valbuena. L’homme qui se dépense sans compter, l’homme au mental d’acier qu’on a tous envie de soutenir en ce moment. Mais l’OL ne peut vraiment pas faire sans lui ? Et finalement, qu’apporte-t-il ? Vous vous rendez compte que c’est la star, le rouage essentiel de l’OL ? On mesure qu’il y a 10 ans, l’homme phare de l’OL, c’était Juninho ?

Pour finir, j’aimerais m’arrêter un instant sur la une de l’Equipe de ce dimanche. Au lendemain du match du PSG (équipe phare de L1), le jour d’un Sainté-OM, (affiche historique de notre championnat), notre quotidien de sport fait sa une sur Real-Barça ! Nulle part dans le monde, là où existe le foot en sport national, cela est concevable. C’est clairement la volonté de ranger notre foot à la cave. On me dit souvent que je taille la L1. C’est vrai. Elle est cata. Mais cette une, c’est un enterrement de première classe !

Daniel Riolo Journaliste