RMC Sport

Riolo : "L’OL nouveau patron..."

-

- - -

Retour sur la fin de la J20 de L1…

Les supporters de l’OL ont certainement déjà oublié la honte du début de saison. L’élimination de l’Europa League face à une équipe en bois est loin. Coïncidence, Sainté, également nul au niveau européen, est sur le podium, à une excellente 3e place.

Ainsi va la L1. On ne sait pas bien ce qu’elle vaut. L’Europe nous envoie un sale message depuis longtemps. Reste qu’en autarcie, on s’éclate. Le haut du classement est super serré. Le leader change, le cador annoncé est en faillite, bref le suspense est intense et surtout, les matches sont bons.

L’OL est donc désormais devant. Fékir et Lacazette, c’est le duo d’enfer du club. Leur réussite est insolente. Ils osent et mettent tout dedans. 4 tirs cadrés, 3 buts. Au-delà de cette réussite, de cette confiance absolue affichée, que voit-on ? Ce que je veux mettre en avant, c’est la vitesse d’exécution. Quand, le ballon est pris au milieu, l’OL va vite. On cherche vite le duo. Un minimum de passe. L’OL ne fait pas tourner au milieu, très vite, on cherche à jouer devant. Au final, l’efficacité est totale.

Sainté est également au top dans le domaine de l’efficacité. Ce n’est pas aussi bien que l’OL dans la forme, mais ça marche. Et, dans ce match, les stats ont beau être contre les Verts, grâce à Ruffier, qui est probablement le meilleur de l’équipe, Sainté repart avec 3 points.

3e de L1, devant le PSG, l’ASSE nous avait habitués à surperformer, mais là, c’est encore mieux. Et puisque la défense est le point fort, j’aimerais m’arrêter sur ce secteur. La perte de Perrin serait évidemment très préjudiciable aux Verts. En attendant, à ses côtés on a vu Baysse. Ce joueur, trop souvent blessé jusque-là, me plaît beaucoup. Je l’avais découvert à Sedan en L2 et depuis j’attends qu’il montre qu’il peut devenir un très bon joueur de L1. C’est peut-être pour cette fin de saison.

Derrière le podium et l’égaré PSG, Monaco pouvait recoller en battant Bordeaux. ASM/Bordeaux, le même soir que Barça/Atletico et Naples/Juve, c’est dur. Avec beaucoup de bonne volonté, j’ai tenu 30 minutes avant d’offrir à mes yeux 3 matches plutôt qu’un, très moyen.

Monaco domine, Bordeaux défend, c’est clair dès le début et on n’a rien vu d’autre. Après le match aller, quand Bordeaux brillait sous le soleil, certains en Gironde rêvaient d’une belle saison. Tout cela est très loin. Le mois d’août est le mois des mensonges, toujours. Bordeaux est certes handicapé par la CAN, mais ça fait bien longtemps que l’équipe de Sagnol ne propose plus grand-chose.

Alors Monaco a poussé, a tenté. Jardim a changé d’attaque, changé les hommes en cours de match. Ça a pourtant senti le 0/0 assez vite. Forcément dans un tel match, la possibilité du hold up existe aussi. Sur la fin, Bordeaux profite des espaces pour sortir un peu plus.

Sinon Barça/Atletico, c’est le feu. L’intensité, la technique, la passion, les coups, le cocktail est tellement bon. Désolé, mais il était impossible de rester sur la L1 ce dimanche soir. J’ai raté un truc ?