RMC Sport

Riolo : "Le PSG coule à Toulouse !"

Daniel Riolo

Daniel Riolo - RMC Sport

Retour sur la défaite du PSG à Toulouse (2-0)…

Dupraz a le mérite de faire croire à ses joueurs que c’est possible. Possible d’être ambitieux. C’est déjà ça. C’est la base. Le TFC a donné son maximum, y a cru et a ramassé le jackpot. Avec détermination, ce qu’on appelle autrement le bel état d’esprit, ça a suffi. Respecter les consignes tactiques, faire bloc, ok on a vu ça aussi. Rien de fou. Juste efficace.

A lire aussi >> Les tops et flops de Toulouse-PSG

Pour le reste, Paris s’est sabordé. Je crois qu’il faut remonter aux années 2000 pour trouver trace d’un PSG aussi mauvais. Paris a tout raté et a perdu 2/0 face à un adversaire qui ne s’est pas créé une occasion. Si, si, c’est possible. Un pénalty bêtement offert et une passe en retrait cadeau de Motta bien exploitée.

A lire aussi : revivez Toulouse-PSG

Comment a joué le PSG ? Avec qui ? Un 433 logique, habituel. Et après, une faillite individuelle sans précédent. Pas un joueur à la moitié de son niveau. Ça a commencé par Aurier. On a tout de suite vu qu’il était à côté de la plaque. Les autres ont suivi. Pourtant malgré un niveau médiocre, c’est le PSG qui domine la première période avec une énorme possession et plusieurs occasions.

Deux défaites en sept matchs

Normalement, ça doit passer en seconde période, même en jouant mal. Mais d’entrée, Aurier fissure l’édifice. Peno, 2e carton. 1/0 et le PSG à 10. La réaction ? Il n’y en a pas. La deuxième défaite en sept matches se profile. C’est beaucoup, deux défaites en sept matches. Si on avait des doutes sur l’état de forme de l’équipe, on en est désormais sûr, ce PSG est loin d’être au point.

Des erreurs techniques effrayantes

On peut toujours taper sur Di Maria. Nul, c’est vrai. Mais les autres ? Qui a tiré les autres vers le haut ? Qui a parlé ? Qui mène cette équipe ? Un à un, ils ont baissé la tête. Le symbole de ce PSG fébrile et dépassé, c’est Motta. Il aurait dû prendre un rouge pour un deuxième carton jaune en cinq minutes. Il est resté pour offrir le deuxième but aux Toulousains.

Emery doit tout revoir ? Il doit d’abord voir. Voir quels sont les joueurs aptes à évoluer à un haut niveau d’exigence. Là, ce soir, ils ont tous été très mauvais. Les erreurs techniques vues étaient effrayantes !

La remise en cause doit être générale. Certains ont un boulard qui déborde de partout. Aurier est le symbole de ça. Mais derrière son match catastrophique, personne n’a relevé le niveau. Au PSG, on ne peut pas perdre deux matches sur sept !