RMC Sport

Riolo : "Le PSG laisse passer l’occasion"

-

- - -

Retour sur la J16 de Ligue 1…

La première place au bout du match à Lille allait-elle suffire à faire bouger le PSG ? Le faire jouer plus de 30 minutes dans un match ? C’est pas franchement net sur la première période. Après 1min 30 de feu lillois, Paris cherche à maîtriser le match. C’est correct, passable. Pastore reste le meneur de jeu, mais l’accélérateur est Lucas. La différence, c’est lui. Il est à la base du 1/0 et de tout ce qu’il y a de dangereux au PSG. Après le reste, c’est souvent confus, sans fil directeur. Les individualités sont là pour le meilleur ou pour le pire. Le pire, c’est quand Sirigu offre l’égalisation à Lille juste avant la pause.

Le LOSC est globalement pauvre, mais le fait de jouer contre le PSG donne faim.

En seconde période, le PSG démarre fort et se crée des occasions. Blanc sort Lavezzi pour Verratti. Le milieu de terrain « classique », Matuidi/Motta/Verratti, est en place. Est-ce qu’il faut ça pour que le jeu du PSG soit plus fluide ? En tout cas, la possession de balle existe. Elle est de plus en plus en faveur du PSG. Mais la sensation que le retour du trio allait tout changer ne dure pas. Le jeu du PSG ne progresse pas assez. Il n’y a plus l’impression que le résultat doit forcément basculer côté parisien. Ça manque trop d’efficacité devant. Cavani marque certes, mais qu’est-ce qu’il rate ! 

La fin de match est à sens unique. Bahebeck remplace Matuidi. Paris revient à son schéma initial. Je ne comprends rien aux changements de Blanc. Vu ce que faisait Lavezzi, pourquoi ne pas avoir remplacé Matuidi par Verratti 10 minutes plus tôt ???

Au final, ça nous a donné un match nul globalement moyen. Le PSG pouvait être premier mais n’a pas fait assez. Il paraît que c’est pas grave, que seuls les résultats comptent, qu’on critique trop le PSG. C’est la tendance du moment. Alors tout va bien au PSG…

Plus tôt dans la soirée, Sainté et Rennes ont confirmé leur forme du moment. Les Verts ont encore gagné. Dans un système différent, sans souffrir de l’enchaînement des rencontres, avec toujours un bel état d’esprit. L’autre équipe qui cartonne en ce moment, c’est Rennes. 8e résultat positif de rang. Comme à Sainté, on change 2/3 joueurs, mais ça marche quand même. Le collectif est cohérent, c’est efficace devant et propre derrière. Ça a été chaud dans les 10 dernières minutes, mais ça a tenu. Incontestablement, ça devient plus consistant. Il y a l’OM, Paris et l’OL, puis un autre trio Sainté, Rennes et Bordeaux… la L1 est intéressante en ce moment.

Daniel Riolo Journaliste