RMC Sport

Saint-Étienne-Angers: la LFP réfléchit déjà aux sanctions après les incidents

Selon nos informations, la LFP réfléchit déjà aux sanctions pour les incidents survenus ce vendredi entre Saint-Étienne et Angers. Ce dossier sera abordé dès mercredi en commission de discipline. L’instance avait peur ces derniers temps du retour dans les stades de la pyrotechnie dite "festive". Mais elle constate que celle au Stade Geoffroy-Guichard était exclusivement "hostile".

L'AS Saint-Étienne, qui a arraché un nul au goût de victoire contre Angers (2-2), risque gros. Selon nos informations, la Ligue de football professionnel (LFP) réfléchit déjà aux sanctions après les incidents survenus ce vendredi au Stade Geoffroy-Guichard.

Face à Angers, pour la 11e journée du championnat, les supporters de l'ASSE ont exprimé leur colère face à la situation du club. Le coup d'envoi de la partie a été retardé d'une heure en raison de l'usage et de jets de nombreux fumigènes, dans les tribunes et sur la pelouse.

Une pyrotechnie "hostile"

Ce dossier sera abordé dès mercredi en commission de discipline. La LFP avait peur ces derniers temps du retour dans les stades de la pyrotechnie dite "festive". Mais elle constate que celle d’hier était exclusivement "hostile". Si les autorités ont décidé la reprise du match entre Saint-Etienne et Angers, la LFP était initialement opposée à la tenue du match après les incidents.

Selon la LFP, les conditions d'une reprise sécurisée n'étaient pas réunies. Mais le préfet a finalement tranché pour que le match puisse se tenir. Les supporters stéphanois avaient copieusement sifflé durant les incidents, réclamant la démission de Claude Puel. Les fumigènes avaient atteint les deux buts, provoquant des trous dans les filets, obligeant une réparation de fortune. Malgré la menace qui planait, la rencontre a pu aller à son terme et s'est terminée avec un but stéphanois de Mickaël Nadé dans les derniers instants (93e).

GL avec Arthur Perrot