RMC Sport

Saint-Etienne: Puel refuse de parler de son avenir et défend son groupe

Après le match nul arraché par Saint-Etienne face à Angers (2-2) vendredi, en ouverture de la 11e journée de Ligue 1, Claude Puel a esquivé les questions sur son avenir. Les supporters ont de nouveau réclamé sa démission, tandis que le coup d'envoi a été retardé d'une heure en raison d'incidents en tribune.

De l'union et de la concentration: ce savant mélange, Claude Puel en fait la clé du maintien de Saint-Etienne, qui a arraché le nul dans le temps additionnel ce vendredi contre Angers (2-2), en ouverture de la 11e journée de Ligue 1. Un match dont le coup d'envoi a été retardé d'une heure en raison de violents incidents en tribune, de la part de supporters en colère devant la place de lanterne rouge du club.

"Les joueurs ont été énormes dans l'adversité, déjà par rapport au scénario du match, salue Claude Puel en conférence de presse. Ils ont montré du caractère, beaucoup de solidarité, également dans le jeu, pour aller chercher cette égalisation dans les arrêts de jeu. Cela montre qu'ils ne lâchent rien. Ils font les efforts. Ils ont pleinement conscience de la situation dans laquelle on est mais ils donnent tout pour s'en sortir. Je suis fier du match qu'ils ont pu faire dans ces conditions."

"Les joueurs étaient très très motivés, prêts à en découdre"

Il a fallu attendre 22h pour débuter la rencontre, après des jets multiples de fumigènes sur la pelouse juste avant le coup d'envoi prévu à 21h. "On vit ces moments avec ses joueurs, dans le vestiaire, en essayant de savoir si le match va reprendre, comment cela va se passer... Ils étaient très très motivés, prêts à en découdre, très concentrés pour débuter le match, assure le technicien des Verts. Il ne fallait pas perdre l'influx. On a vu qu'Angers a essayé de profiter de cette situation en démarrant fort. Mais on a été là d'entrée. On a vécu la situation professionnellement, on est restés très concentrés et on a évité de se disperser."

"Personne ne lâche, ça me plaît beaucoup"

Quant à son avenir, Claude Puel ne préfère pas y penser. Interrogé sur les banderoles et chants réclamant sa démission, l'ancien coach de Nice botte en touche: "Je n'ai rien envie de répondre. On est dans une situation difficile, on vit beaucoup d'adversité depuis le début de saison. Je vois un groupe qui reste très professionnel et ne lâche rien. Les joueurs avec un peu plus de maturité jouent leur rôle à fond, en leaders. Les jeunes donnent tout. C'est très formateur, ils vivent des choses très difficiles pour leur début de carrière mais montrent beaucoup de maturité. Il y a du potentiel dans cette équipe. Personne ne lâche, ça me plaît beaucoup."

Après 13 matchs sans victoire, Saint-Etienne visera une première victoire cette saison à Metz samedi, dans le cadre de la 12e journée. En attendant, les Verts sont toujours derniers du classement.

A.Bo avec E.Jay