RMC Sport

Saint-Etienne: Beric se paie Puel, un "dictateur"

Transféré de Saint-Etienne pour Chicago en MLS en janvier 2020, Robert Beric a gardé un souvenir amer de Claude Puel. L’attaquant slovène a livré ce mardi auprès de France Football son sentiment à propos de l’entraîneur des Verts.

Saint-Etienne connait une saison galère en Ligue 1 avec une décevante seizième place du classement à onze journées de la fin du championnat. Avec seulement cinq points d’avance sur la zone rouge, les Verts se battront jusqu’au bout pour le maintien. Une situation dont l'un des principaux responsables n’est autre que Claude Puel selon Robert Beric. Ecarté de l’ASSE après l’arrivée du technicien, le buteur slovène observe la situation depuis la MLS et sa nouvelle équipe de Chicago. Déçu mais pas vraiment surpris.

"Il a été très direct. Il m’a dit qu’il voulait un attaquant rapide, qui puisse dribbler et faire je ne sais quoi de plus, et qu’il souhaitait construire l’avenir autour de Charles Abi, a regretté l’attaquant de 29 ans dans un entretien accordé au magazine France Football. Je lui ai répondu qu’il n’y avait aucune raison pour moi de rester. (…) J’accepte le fait de ne pas faire partie des plans d’un entraîneur, c’est le football. Mais je n’ai pas aimé la manière…"

Surpris du pouvoir de Puel à Saint-Etienne

Malgré sa bonne relation avec l’un des deux présidents de l’ASSE, Roland Romeyer, ou encore son but victorieux dans le derby contre Lyon (1-0) deux joueurs après l’arrivée de Puel en octobre 2019, Robert Beric n’a pas convaincu son coach et n’a pas hésité à appuyer sur ses erreurs de management.

"Je suis surpris qu’il ait toujours autant de pouvoir à Saint-Etienne, malgré les résultats, a encore lâché le joueur passé notamment par Anderlecht ou le Rapid Vienne. J’ai eu l’impression que Puel resterait même si le club avait des mauvais résultats. Et c’est ce qui est arrivé. […] Aujourd’hui il est dans la seconde partie du classement et perd 5-0 dans le derby mais n’est même pas menacé."

Un problème de méthode

Après les constatations et les critiques sur le technicien stéphanois, Robert Beric a tenté d’en analyser les causes. Et selon celui qui a marqué 12 buts en 23 matchs outre-Atlantique, Claude Puel n’est pas assez proche de ses joueurs sur le plan humain.

"De ce que j’ai expérimenté à l’entraînement, il donnait l’impression d’être sans émotion, a enfin détaillé l’international slovène aux 25 sélections. Il arrivait au début des séances comme un dictateur en nous disant de faire ceci et cela, sans jamais sourire. C’est un fonctionnement très différent de celui que j’avais connu avec Ghislain Printant, Jean-Louis Gasset ou avec n’importe quel entraîneur avant lui. Puel a l’air difficile à vivre."

Sous contrat jusqu’en juin 2022, Claude Puel devrait bien aller au bout de son aventure à l’ASSE pour son ancien protégé. D’ici-là l’entraîneur de 59 ans aura la tâche d’assurer la survie des Verts dans l’élite.

L’opération maintien se poursuivra ce mercredi, lors de la 28e journée de Ligue 1, contre Lens. Saint-Etienne tentera de s’imposer après ses deux dernières contre-performances.

JGL