RMC Sport

Saint-Etienne: Debuchy embrasse Printant, "pas dupe" pour son avenir

L’AS Saint-Etienne a mis fin à sa mauvaise série en s’imposant sur la pelouse de Nîmes, ce dimanche, lors de la 8e journée de Ligue 1 (0-1). Longtemps malmenés aux Costières, les Verts l’ont emporté grâce à une tête de Mathieu Debuchy, qui a dédié son but à son coach Ghislain Printant, dont l'avenir est très incertain.

C’est dans les situations difficiles que les vrais patrons sortent du lot. Et Mathieu Debuchy en est un pour Saint-Etienne. Incontestablement. Le latéral droit l’a une nouvelle fois prouvé sur la pelouse de Nîmes, ce dimanche, lors de la 8e journée de Ligue 1. Alors que son équipe était dernière du classement au coup d’envoi, le guerrier de 34 ans lui a offert une victoire extrêmement précieuse. En reprenant victorieusement de la tête un corner de Wahbi Khazri (68e), l’ancien joueur d’Arsenal a soulagé tout le peuple vert. Sa joie intense devant le parcage stéphanois restera comme l’une des belles images du week-end. Son bisou sur le front de Ghislain Printant aussi.

En allant dédier son but à son entraîneur, dont l’avenir est très incertain, Debuchy lui a publiquement apporté un soutien important. "C’est important pour toute l’équipe. Le coach a essuyé beaucoup de critiques. Ça me tenait à cœur de venir le voir pour lui témoigner mon soutien et celui de tout le groupe, a expliqué l’international français sur beIN Sports. On souffre beaucoup ces dernières semaines, ce n’est pas évident. On avait l’objectif de se battre ensemble. Même si on n’était pas beaux à voir jouer, on ramène les 3 points, c’est le plus important."

Malgré l’expulsion d’Hamouma

De quoi éteindre un peu l’incendie au sein de l’ASSE, qui restait sur sept matchs sans victoires, dont trois défaites d’affilée. Grâce à son taulier, mais aussi aux parades décisives de Jessy Moulin et à l’entrée remarquée de Zaydou Youssouf (à la place de Yohan Cabaye, blessé), les Verts repartent des Costières avec un grand soulagement.

Malmenés en première période, ils ont su se puiser dans leurs ressources pour résister et offrir un meilleur visage après la pause, malgré l’exclusion de Romain Hamouma, auteur d’un tacle dangereux à la 74e. Avec ce succès, le deuxième de sa saison, Sainté se retrouve 19e à égalité de points avec les quatre équipes de devant (Nîmes, Amiens, Metz et Brest). Une victoire fondatrice? Ça y ressemble pas mal.

"On ne m'a rien notifié, mais je ne suis pas dupe", explique Printant

Mais rien ne dit qu'elle permettra à Ghislain Printant de poursuivre sa mission, à l'heure où sa direction discute avec Claude Puel. "Huit points en huit matchs, on peut penser que c'est insuffisant. La direction prendra ses décisions, a réagi le coach de 58 ans après le match sur beIN Sports. A l'heure où on se parle, on ne m'a rien notifié, mais je ne suis pas dupe. Je lis, j'entends. Mais je vais essayer de faire mon travail. Je ne le fais pas toujours bien, la preuve avec ces résultats décevants. Mais j'essaye d'y mettre toute mon énergie. On peut dire ce qu'on veut mais je ne voulais pas lâcher ces garçons. Je suis satisfait de ce résultat mais je sais très bien que tout peut arriver."

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur